2021

  • «Y la culpa no era mia, ni dónde estaba, ni cómo vestia», chantaient des femmes aux yeux bandés dans différentes villes d'Amérique latine en novembre 2019. Cette performance créée par le collectif féministe Las Tesis, a fait le tour du monde. Elle montre la force et la vitalité de l'artivisme dans les Amériques. En 2017, un colloque intitulé «Féminismes et Artivisme dans les Amériques (20e-21e siècles) s'est tenu à l'Université de Rouen et a proposé différentes analyses sur cette thématique. Ce volume monographique est le résultat de cette réflexion collective. Il s'intéresse à la diversité des théorisations et des mobilisations féministes du continent américain, très dynamiques historiquement et de plus en plus visibles depuis la fin du 20e siècle. Le féminisme des Amériques est pluriel et possède une généalogie propre. Ce volume s'attache à décliner ses différentes formes, à savoir, chicano, décolonial, lesbien, queer, entre autres. L'originalité des actions féministes de la région provient de la mobilisation politique de genres artistiques, qu'ils soient musicaux (rap, reggaeton), picturaux ou des arts visuels. Cet artivisme joue ainsi un rôle central dans les formes d'action du continent et ce volume présente leur diversité, leur richesse et leur force créatrice et politique.

  • Ce premier volume de Mazarin, Rome et l'Italie est consacré à l'histoire. On y envisage d'abord son gouvernement: ses débuts à la vice-légation d'Avignon, son action diplomatique face au nonce Guidi di Bagno ou aux États du nord de l'Italie, son exploitation de la réforme des ordres religieux, son rôle dans la liquidation du ministériat à l'avènement de Louis XIV. On y évoque ensuite son entourage: sa soeur bénédictine, sa nièce duchesse d'Este-Modène, son bibliothécaire Naudé, ses fidèles jésuites. On aborde enfin l'histoire du livre: ses manuscrits issus du don de ceux du cardinal Guidi di Bagno, ses rapports de bibliophilie avec les Barberini, la composante italienne de sa bibliothèque, son image dans les pamphlets de la Fronde. Dans tous les cas ressortent ses liens avec Rome et l'Italie de ses origines.

  • De qui les cultures (et leurs objets témoins) sont-elles « la propriété »? La réponse n'est pas simplement économique, juridique, ou muséographique, elle engage l'histoire humaine. Ce volume aborde les débats contemporains sur la question des restitutions d'oeuvres d'art et objets témoins de culture, et sur la notion de musée, comme gage « désidéologisé » c'est-à-dire « décolonisé » de conservation des patrimoines. Il ne concerne pas seulement les relations entre l'Afrique et la France, mais l'ensemble des cultures mondiales. On y trouve ainsi un témoignage sur la restitution d'un bien hopi, on y voyage de la Nouvelle-Zélande aux Amériques, en passant par le Cameroun, le Sénégal, le Bénin, le musée du quai Branly, la Normandie et l'île de Pâques.
    />

  • Gouverneure des enfants d'Orléans, Félicité de Genlis emmène régulièrement sa petite troupe (dont le futur roi Louis-Philippe) en voyage éducatif: on s'arrête dans les châteaux, mais on visite aussi les jardins, les édifices religieux, les manufactures. Le journal publié ici, inédit, est écrit au fil des jours. Il invite à un voyage sensible dans l'Ouest de la France d'Ancien Régime, au gré des auberges et des rencontres.

  • On ne s'étonnera pas de voir que le CIRIEC France ait choisi le thème du numérique pour ce nouvel ouvrage publié dans la collection Économie publique et sociale des PURH.Le numérique est devenu une composante essentielle de la vie individuelle et de la vie collective des citoyens dont on est loin d'avoir à ce jour exploité toutes les virtualités. La littérature à son sujet est déjà abondante, mais le CIRIEC est particulièrement bien placé pour apporter une contribution socialement utile à l'édifice des connaissances sur le sujet.Le CIRIEC France réunit en effet des chercheurs et des praticiens, ce qui lui permet de déployer une approche à la fois scientifique et pragmatique. Il s'intéresse à l'économie publique et à l'économie sociale ainsi qu'à toutes les formes d'action collective au service de l'intérêt général. Il s'inscrit dans un réseau international dont les apports ont été reconnus en 2020 par les instances onusiennes.

  • L=a=n=g=u=a=g=e, le livre Nouv.

    Ce volume est la traduction française d'une anthologie des textes parus dans la mythique revue de poésie d'avant-garde qui a fait école. Ils présentent un spectre d'écritures concentrées sur le langage et les différentes manières de faire sens, et ne considérant ni le langage, ni la grammaire, ni le processus, ni la forme, ni la syntaxe, ni le programme, ni le sujet, comme allant de soi, et d'interroger la relation de l'écriture à la politique.

  • Cette monographie consacrée à Mauprat (1837), roman de George Sand, propose une réflexion sur ses enjeux politiques (les droits fondamentaux et en particulier les droits des femmes), en les contextualisant. Elle comporte en outre une analyse de la composition, de l'esthétique et de la logique du récit; elle cherche à cerner la singularité de ce discours et de ce style, tout en identifiant ses ascendants littéraires et philosophiques.Mauprat interroge la stéréotypie romantique du masculin héroïque (brigands, lions, séducteurs sentimentaux, chevaliers et révoltés), et fait dysfonctionner l'histoire d'amour avant de la remettre sur pied.

  • «L'écriture et l'édition: elles ont partie liée, chez Christophe Lamiot Enos, à la même nécessité. Dont nous nous tenons dit aussi bien l'une que l'autre, dans un mouvement qui éclaire en dégageant l'obscur, la ressource des textes, de ceux qu'on porte en soi, de ceux des autres qu'il faut porter. Le tout forme une exposition. Nous sommes invités à en éprouver le surgissement. Car la poésie de Christophe Lamiot Enos est poésie dans le temps: il la reprend à ses dommages, la risque à nouveaux frais comme il ouvre le livre de ce qui advient, l'écriture des autres» (Caroline Andriot-Saillant).

  • La bibliothèque de Rouen est l'une des bibliothèques municipales françaises les plus importantes par ses collections. Son histoire est exceptionnelle tant par les fonds que par les hommes et les femmes qui ont oeuvré à son service et à celui du public. Les manuscrits des abbayes normandes, les livres imprimés du XVIe siècle à nos jours, les dessins des XVIIe et XVIIIe siècles, les photographies, les manuscrits de Flaubert donnent à l'institution une aura locale, régionale et internationale. La bibliothèque qui comptait 20 000 ouvrages à son ouverture en 1809 voit ses fonds s'enrichir de plus de 140 000 unités à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle grâce à des achats ou des dons remarquables. Citons notamment les bibliothèques Leber et Montbret, la collection de Jules Hédou, le don des manuscrits normands de Flaubert par sa nièce Caroline Franklin-Groult.Ce livre est une histoire des lieux, une galerie de portraits des bibliothécaires qui, à la suite de dom Gourdin le premier d'entre eux, développent l'institution avec le soutien des maires. Pensons au savant historien André Pottier, à l'ouvrier-poète Théodore Lebreton, à l'ami de Flaubert Louis Bouilhet, au journaliste Eugène Noël, à Henri Labrosse qui pose les fondements du réseau des bibliothèques de quartier et de la lecture publique. Cet ouvrage donne également la parole aux souvenirs des personnels et des lecteurs pour lesquels la découverte des collections a souvent été primordiale. L'histoire s'arrête à la fin du XXe siècle. Le XXIe siècle est une autre aventure.

  • Les contributions de la partie thématique de ce nouveau numéro de Sculptures, intitulée «Revoir la commande. Regards sur l'art et l'espace public» évaluent les résultats des politiques artistiques dans les rues de villes de France et d'Allemagne. Les Varia sont constitués d'essais sur Paul Gasq, Damien Hirst et ORLAN. Dans la partie «Actualités», les conservateurs des musées de Besançon et de Colmar présentent leurs collections de sculpture.

  • La corporation des imprimeurs-libraires de Rouen, fondée en 1579, demeure paradoxalement méconnue alors que l'édition constitue une activité économique essentielle aux xvie et xviie siècles. Cette monographie analyse comment les professionnels du «petit monde du livre» du troisième centre typographique du royaume s'insèrent dans une société urbaine bibliophile, mais déchirée par les affrontements confessionnels et politiques.

  • Au moment où la tragédie lyrique entre en crise, Fontenelle se penche sur les questions de poétique et de dramaturgie musicale, faisant entendre la voix d'un Moderne convaincu de la puissance d'enchantement du spectacle offert par l'opéra et ses machines. À travers la réflexion de Fontenelle sur les formes génériques, à travers les reprises et les parodies de ses oeuvres, ce volume tente de comprendre comment ce moment de crise a pu être surmonté.

  • L'ouvrage, auquel ont contribué des chercheurs de tous horizons juridiques, dresse un large panorama de la place qu'occupe la notion de territoire dans les différents domaines du droit. Malgré la liberté laissée aux différents auteurs dans le choix de leurs contributions spécifiques, il aboutit au constat que la réflexion sur le territoire s'accompagne inévitablement d'une réflexion sur l'État, y compris lorsqu'il s'agit de s'en affranchir.

  • Avoir l'apprenti dans le soleil. duchamp dans sa ville - rouen, 2018 Nouv.

    Abondamment illustré, réunissant les contributions de nombreux artistes, ce volume est un livre-mémoire. Mémoire de l'«année Marcel Duchamp», lancée par l'université de Rouen-Normandie à l'occasion du cinquantième anniversaire de la mort de Marcel Duchamp, artiste majeur, précurseur des grands courants de l'art contemporain, rouennais d'origine. Associant la ville de Rouen, la métropole Rouen Normandie, le département de Seine-Maritime et la région Normandie ainsi que de très nombreux acteurs culturels locaux, cette «année» a voulu restituer, dans toutes les disciplines, artistiques, scientifiques et pédagogiques, l'esprit duchampien.

  • Cahiers historiques des annales de droit, n  4 - 2020. des juristes e t des  uvres. droit et littera Nouv.

    L'oeuvre des juristes normands est riche et a été de longue date étudiée par les historiens du droit, mais elle reste encore méconnue. Grâce à une approche multiple, à la fois historique, juridique, philologique et anthropologique, de cette oeuvre, ce volume ouvre de nouveaux champs, met à jour des pièces méconnues, sort des juristes de l'ombre, en un mot étudie l'écriture et la réécriture du droit normand depuis le XIIIe jusqu'au XVIIIe siècle.

  • La transition recreative. l'utopie transmoderne Nouv.

    Comment penser le devenir de nos sociétés contemporaines sans observer un lien avec leurs modes d'existence préférés? Cet ouvrage présente les formes culturelles par lesquelles les individus investissent les pratiques récréatives (loisir et tourisme). Celles-ci seront au coeur des débats politiques et sociaux à venir. Entre le transhumanisme et l'écomodernité, les tensions s'amplifient pour envisager une sortie de l'anthropocène.

  • La revue Penser l'éducation est une revue scientifique internationale à comité de lecture, adossée au Centre interdisciplinaire de recherches sur les valeurs, les idées, les identités et les compétences en éducation et en formation (CIVIIC), laboratoire de l'université de Rouen.Cette revue, qui existe depuis 1996, s'inscrit dans le champ spécifique qui croise la philosophie de l'éducation et l'histoire des idées pédagogiques.Traditionnellement, ces deux aspects sont reliés et relèvent de la philosophie de l'éducation. Penser l'éducation n'est pas un titre anodin, il porte une injonction et une promesse: en ces temps de mutation, il s'agit de (re)penser, à nouveaux frais, l'éducation, dans ses principes, ses finalités, ses valeurs, ses pratiques et leurs conséquences.Deux numéros sont publiés chaque année. Ils ont la particularité d'être composés, sans contrainte thématique, uniquement de varia et de comptes rendus de lecture. La taille des articles n'est ni formatée ni normalisée, sans autre justification que celle d'un processus d'évaluation rigoureux.

  • Que serait le statut et le rôle d'une infirmière ou d'un infirmier dans l'hôpital d'aujourd'hui sans la formation adéquate prodiguée dans les écoles? À travers l'histoire du Comité d'entente des formations infirmières et cadres, véritable passerelle entre revendications des élèves et pouvoirs publics, et de celles qui l'ont incarné, Christian Chevandier dresse un panorama exhaustif des évolutions, des luttes et des victoires d'une profession sur laquelle repose tout un système de santé. Se plonger dans le passé du Comité d'entente, c'est retrouver, au cours du siècle précédent, cette quête d'un enseignement de qualité et ce désir de valorisation qui habitent encore les étudiants d'aujourd'hui.

  • L'école «autrichienne» d'économie, objet de ce numéro de la revue Austriaca, constitue plus qu'une école d'économie politique nationale. Courant de pensée majeur dans les sciences sociales et en économie politique en particulier, comme dans les politiques économiques au long du siècle et demi écoulé depuis sa fondation, cette école est un cas d'étude exceptionnel pour l'épistémologie sociale, perspective dans laquelle situer globalement l'approche des contributions internationales éminentes ici rassemblées.

  • Souvent premiers employeurs des villes où ils sont installés, objets de débats politiques et de mobilisations citoyennes, en particulier au moment des regroupements, fusions et désaffections d'établissements ou encore en période de crise sanitaire, les hôpitaux sont au centre de la vie économique, sociale et politique mais aussi culturelle des cités.Cet ouvrage cherche précisément à mettre en évidence l'ancienneté de l'emprise urbaine des hôpitaux ainsi que celle des liens entretenus entre ces espaces d'assistance et, de plus en plus, de soins, avec les sociétés urbaines du Moyen Âge à nos jours et souligne le rôle important joué, à travers les siècles, par l'hôpital dans la vie de la cité.

  • La microfinance contemporaine - iv. les frontieres de la microfinance Nouv.

    Ce quatrième volume de la collection «Microfinance contemporaine» publié sous l'impulsion de l'Association internationale des chercheurs francophones en microfinance (AICFM), traite des frontières de la microfinance. Il porte d'abord sur le nouveau cadre de l'action de la microfinance. Il rend compte ensuite d'expériences diverses. Il s'intéresse enfin à la finance inclusive, notamment au travers des problèmes sociaux que celle-ci pose.

  • L'évolution et le maintien des compétences est une préoccupation forte pour les milieux et les personnes qui ont à penser la continuité des activités de travail. Or cet enjeu, exprimé aussi bien en dehors du travail qu'en son sein, est remodelé par l'actualité politique des réformes sur la formation professionnelle qui réinterrogent les conditions et les modalités de transmission-apprentissage en milieu de travail.Au croisement de recherches en sciences de l'éducation et de la formation, et de l'ergonomie constructive, cet ouvrage apporte un éclairage sur ces enjeux renouvelés et ouvre le débat autour de trois thématiques: celle des conditions de circulation et de partage de l'expérience professionnelle en situation de travail; celle des formats de transmission de l'expérience, d'étayages et d'interactions apprenantes au travail et celle des questions de conception de dispositifs favorisant la transmission professionnelle à travers des ingénieries de formation en situation de travail.Les contributions portent ainsi un regard interdisciplinaire sur la professionnalisation, la considérant comme un processus fortement dépendant de la qualité des articulations entre formation et travail. Le livre intéressera donc au premier chef la communauté scientifique, mais donnera également des repères aux professionnels et aux praticiens de la formation professionnelle.

  • Aux frontieres du travail enseignant. geographies de professionnalite s mouvantes Nouv.

    Dans un contexte de profondes évolutions du travail enseignant, cet ouvrage en propose les bases d'une approche géographique. Par approche géographique, il faut entendre toute démarche d'étude et de recherche qui prend comme entrée dans l'analyse des évolutions du travail enseignant, ou considère comme une propriété signifiante de celles-ci, les transformations des espaces de travail. De plus en plus souvent, les enseignants travaillent avec d'autres acteurs de l'éducation. Les salles de classe sont de moins en moins des espaces du huis clos et d'un entre soi enseignant-élèves. De nouveaux lieux du travail enseignant apparaissent à la faveur d'évolutions du système scolaire et des politiques éducatives. Ces recompositions spatiales doivent être comprises comme des indices et le reflet d'évolutions du travail enseignant. Elles font partie des enjeux contemporains d'évolution des professionnalités. Telle est l'hypothèse qui fonde cette approche géographique.Entre ouvertures disciplinaires, vers le travail pour la géographie, vers l'espace et le territoire pour les sciences de l'éducation, et multiplicité des terrains d'observation de changements, l'ouvrage procède à l'exploration de certaines des frontières actuelles de l'espace professionnel élargi des enseignants.

  • La caricature sous le signe de la revolution. formules figurees et fi liations du xviiie au xixe sie Nouv.

    La caricature imprimée connaît au xviiie siècle, puis au xixe siècle, une expansion décisive dans la plupart des pays européens. Pour se faire voir, entendre et comprendre, elle transforme le vocabulaire emblématique issu de l'imagerie folklorique des siècles précédents de manière à proposer une nouvelle signalétique visuelle, adaptée aux enjeux majeurs de pouvoir des temps nouveaux. Prise dans son ensemble, cette transformation forme un recueil de symboles et une grammaire de raccourcis graphiques en évolution constante et en continuelle expansion. Confrontés à la Révolution française comme aux révolutions du xixe siècle, ces motifs visuels qui sont au fondement même de la caricature, s'adaptent, mutent et se multiplient au rythme des évolutions et des bouleversements politiques et sociaux du temps. Fondé sur une sélection représentative des formules figurées régulièrement présentes dans la caricature européenne entre 1789 et 1871 (la ménagerie, le temps, les trois couleurs, le trône, le peuple, la tête coupée, etc.), le présent livre donne à voir et comprendre l'articulation esthétique et la rhétorique politique qui les sous-tendent, afin de permettre d'en apprécier pleinement la force suggestive et la puissance évocatrice.

empty