Elizabeth Jane Howard

  • Septembre 1939. L'espoir d'échapper à la guerre sur lequel se concluait Étés anglais est révolu.
    La Pologne est envahie et la famille Cazalet apprend l'entrée en guerre de l'Angleterre. À Home Place, les adultes tentent de maintenir la routine quotidienne, régulièrement bousculée par les raids allemands.
    Louise, la fille d'Edward et de Villy, a 18 ans et rêve toujours de jouer Hamlet. Elle devra d'abord passer par une école de cuisine, où elle fera la rencontre de Stella Rose, jeune fille d'origine juive à l'esprit mordant. Au grand dam de sa famille, Louise fume, porte des pantalons, et c'est avec un mélange de curiosité et de mépris que ses cousines l'observent rejoindre le monde des adultes.
    Clary, dont le père Rupert est porté disparu quelque part sur les côtes françaises, renseigne scrupuleusement chaque parcelle de sa vie dans des carnets. Convaincue que son père est encore vivant, elle élabore mille scénarios expliquant son silence, allant jusqu'à envoyer une lettre au général de Gaulle.
    Polly, sa meilleure amie, est tourmentée par son manque de vocation comme par la vie de couple de ses parents.
    Sa mère souffre depuis des mois d'un mystérieux mal de dos. Les discours pacifistes et la sensibilité du cousin de Louise, Christopher, font naître chez elle les premiers sentiments amoureux.
    Sur fond de conflit mondial, l'auteure explore la difficile transition entre l'enfance et l'âge adulte et le changement des mentalités amorcé dans les années 1940. Elle touche aux angoisses et aux secrets les plus enfouis en chacun, l'infidélité au sein du couple, la rivalité mère-fille, le deuil. De Home Place à Londres, la guerre et la terreur d'une possible défaite ne semblent jamais loin, et c'est toujours avec la même modernité, la même remarquable psychologie des personnages, qu'Elizabeth Jane Howard nous fait mesurer l'impact de la Seconde guerre mondiale sur un pays qui n'a pas encore digéré la première.

  • Juillet 1937. À Home Place, propriété familiale au coeur du Sussex, la Duche orchestre le ballet des domestiques avant l'arrivée de la famille au grand complet. Ses trois fils, Hugh, Edward et Rupert Cazalet, dont deux sont revenus indemnes - ou presque - de la dernière guerre, sont en chemin depuis Londres avec épouses, enfants et gouvernantes, pour un séjour de plusieurs semaines. Jardiniers, femmes de chambre, cuisinière et aides cuisinières sont sur le pont pour répartir les pots de chambre, tailler les haies, établir le menu de chaque repas et faire briller les services à thé. Où dormira Clary, la fille de Rupert, pré-adolescente mal dans sa peau en plein conflit avec sa belle mère ? Quelle robe portera Villy, la femme d'Edward, ancienne ballerine en manque d'occupation malgré ses trois enfants ? Réussira-t-on à apaiser Polly, la fille de Hugh, terrorisée à l'idée qu'une guerre éclate ? Sa cousine Louise, qui rêve de devenir actrice et d'incarner le roi Lear, un rôle interdit aux filles, apporterat- elle toute sa bibliothèque ? Et Rachel, la seule fille de la Duche, restée auprès de ses parents, trouvera-t-elle un moment au milieu de ce branle-bas de combat pour ouvrir la précieuse lettre de son amie Sid ?
    Si l'été regorge encore d'incertitudes, on entend sans l'ombre d'un doute approcher le grondement d'une nouvelle guerre. Les après-midi dans le jardin, parties de tennis, balades à cheval, pique-niques sur la plage et soirées auprès du gramophone se succèdent. Les non-dits, chamailleries, chagrins et profonds bouleversements s'entrecroisent.
    Aux préoccupations des adultes font écho les inquiétudes des enfants, et à la résilience des femmes, qu'elles soient épouses, fillettes ou domestiques, répond la toute puissance, ou l'impuissance, des hommes. Mais chacun garde un oeil, inquiet ou insouciant, sur la tempête dévastatrice qui s'annonce.

  • À soixante et un ans, Emmanuel Joyce est un dramaturge à succès. Accompagné de sa femme Lillian et de son manager dévoué Jimmy Sullivan, qui partage leur vie nomade, il s'apprête à quitter Londres le temps de repérer une comédienne pour la production de sa dernière pièce à Broadway. Alors qu'aucune candidate ne fait l'affaire, surgit l'idée de confier le rôle à Alberta, sa secrétaire de dixneuf ans, tout droit sortie du presbytère de son père dans le Dorset. Seulement, il faudra lui apprendre le métier. Ils embarquent pour l'île grecque d'Hydra où Jimmy aura six semaines pour faire répéter l'ingénue, tandis qu'Emmanuel tâchera de renouer avec l'écriture. Lillian, fragilisée par sa maladie de coeur et dévastée par la mort de leur fille survenue plusieurs années auparavant, profitera de cette parenthèse loin des mondanités du théâtre pour tenter d'exorciser ses démons. Pourtant, elle ne sait se défaire de certains tourments : et si Emmanuel s'éprenait de la délicieuse Alberta ? Le temps d'un été brûlant, la dynamique qui lie les quatre exilés prend une tournure inattendue, et la vie de chacun change de cap.
    Avec Une saison à Hydra, à la fin des années 1950, Elizabeth Jane Howard nous offre un roman poignant où quatre personnages déploient tour à tour leur histoire, et apprennent à surmonter le passé sans en effacer les souvenirs.

    1 autre édition :

  • It is the 1950s and as the Cazalets' beloved matriarch, the Duchy, passes away, she takes with her the last remnants of a world - of great houses and servants, of class and tradition - in which the Cazalets have thrived. Louise, now divorced, becomes entangled in a painful affair; while Polly and Clary must balance marriage and motherhood with their own ideas and ambitions. Hugh and Edward, now in their sixties, are feeling ill-equipped for this modern world; while Villy, long abandoned by her husband, must at last learn to live independently. But it is Rachel, who has always lived for others, who will face her greatest challenges yet . . . Events will converge at Christmas at Home Place; on which a new generation of Cazalets will descend. Only one thing is certain, nothing will ever be the same again . . . 'Elizabeth Jane Howard is one of those novelists who shows, through her work, what the novel is for . . . She helps us to do the necessary thing - open our eyes and our hearts' Hilary Mantel

  • From the bestselling author of The Cazalet Chronicles, The Sea Change is a witty yet heart-rending story of a marriage in crisis.Emmanuel is a famous playwright. Lillian is his sickly and embittered wife. They have never fully buried the memory of their dead daughter, Sarah. Rich but discontented, they flit from capital to capital in the company of their hero-worshipping young manager.Then Alberta, straight from an English vicarage and the pages of Jane Austen, is appointed as Emmanuel's secretary. This prim and utterly delightful figure helps the family in ways they didn't know they needed. One by one the leopards change their spots . . .

  • Anglais Love All

    Elizabeth Jane Howard

    From the bestselling author of The Cazelet Chronicles comes Elizabeth Jane Howard's Love All.The late 1960s. For Persephone Plover, the daughter of distant and neglectful parents, the innocent, isolated days of childhood are long past. Now she must deal with the emotions of an adult world . . .Meanwhile in Melton, in the West Country, Jack Curtis - a self-made millionaire - has employed Persephone's aunt, a garden designer in her sixties, to deal with the terraces and glasshouses of the once beautiful local manor house he has acquired at vast expense. He also has plans to start an arts festival, as a means to avoid the loneliness of the recently divorced.Also in Melton are the Musgrove siblings, Thomas and Mary, whose parents originally owned and lived in Melton House. They are still trying to cope with emotional consequences of the tragic death of Thomas's wife, Celia . . . as is Francis, Celia's brother, who has come to live with them and thereby, perhaps, to find his way through life.'Graceful, moving. . . Howard's elegant prose, keen eye for detail and ability to make the reader care about her characters are second to none' Daily Express

  • From the much-loved author of the Cazalet Chronicles comes Elizabeth Jane Howard's first children's book, The Amazing Adventures of Freddie Whitemouse, following the magical journey of a mouse who wishes to be anything but himself.The trouble was that Freddie really did not like being a mouse. 'It's just a phase,' his mother said, but it wasn't . . .Little Freddie Whitemouse, of No.16, Skirting Board West, simply hates being a mouse. Mice are terribly small, frightened of everything, and aren't allowed to have any fun at all. Instead, he longs to be a fierce tiger, king of the jungle floor; or someone's treasured dog, able to run and play all day.So when a sorcerer toad hears Freddie's pleas and offers his assistance, there is really little else Freddie could ask for.So as not to make any rash decisions, Freddie agrees to spend a week as each animal. But what will he discover on his amazing adventure? And will he ever want to be just a plain old mouse again?

  • Confusion Nouv.

    Confusion est le troisième tome, tant attendu, de la saga des Cazalet.
    Polly et Clary, les deux cousines encore enfants dans Étés anglais et qui, adolescentes, avaient la part belle dans À rude épreuve, continuent de grandir. Elles ont dix-sept ans en mars 1942, alors que la guerre se poursuit. Tandis que le deuil, les restrictions de chauffage et le rationnement rythment le quotidien à Home Place, elles n'aspirent qu'à échapper à l'étau familial qui se resserre inexorablement.
    Sybil, la mère de Polly, vient de succomber au cancer qui la rongeait. Rupert, le père de Clary, n'a plus donné signe de vie depuis le mot qu'il a confié à un soldat français. Au chagrin des deux héroïnes s'ajoute la frustration face au silence borné et à la stricte bienséance du clan Cazalet. Les adultes se refusent à parler des choses graves, et continuent de considérer Polly et Clary comme des enfants - enfants à qui on n'hésite pas, pourtant, à confier la garde de leurs cadets, non seulement Lydia et Neville, mais aussi Roly, Wills et enfin Juliet, la dernière née...
    À quel modèle les deux jeunes filles peuvent-elles bien s'identifier ? Leur cousine Louise, qui rêvait jadis de jouer Shakespeare, abandonne sa carrière d'actrice pour épouser Michael, jeune peintre et officier dans la Marine, et devenir mère de famille. Leur tante Rachel est à ce point dévouée à ses parents qu'elle laisse partir sa précieuse amie Sid. Et pendant que Zoë, la belle-mère de Clary, s'éprend d'un officier américain, les infidélités d'Oncle Edward à l'égard de Tante Villy menacent de tout faire voler en éclats.
    Malgré les bombardements et les sirènes, Londres semble toujours plus attirante que Home Place, où règne un froid glacial et une atmosphère de plomb. Polly et Clary mettront tout en oeuvre pour rallier la capitale et trouver, enfin, leur indépendance.

  • La saga des Cazalet (Tome 4) - Nouveau départ Nouv.

    La paix est enfin signée, Rupert est de retour après cinq ans d'absence et la famille décide de quitter Home Place pour retourner vivre à Londres. Mais l'Angleterre est ébranlée, tout comme les certitudes et les moeurs des Cazalet. La mort du Brig et le divorce d'Edward et de Villy apportent leur lot de tensions. Les plus âgés des enfants Cazalet sont désormais adultes. Louise s'ingénue à trouver des échappatoires à son mariage, et tente de revenir à sa première passion, le théâtre. Clary est devenue secrétaire d'un agent littéraire tyrannique, tandis que Polly est assistante dans une entreprise de décoration d'intérieur. Ami et proche confident, le personnage d'Archie se révèle plus que jamais le dépositaire des secrets de la famille. La difficile reconstruction, dans un Londres profondément éprouvé par six années de guerre, est le théâtre de ce « nouveau départ », où chaque Cazalet prend conscience que l'heure est venue de surmonter les épreuves passées.

  • Life had been distinctly lacking in possibilities - until The Visit. But, ever afterwards, just remembering the smell of the Lancings' house would enrapture her, taking her back to that very first day when Lucy and Gerald had picked her up from the station . . .

    All the longing, excitement and poignant comedy of adolescence are captured in Elizabeth Jane Howard's first novel about a young girl growing up in the years around the First World War.
    'Interesting and original . . . Howard has true imagination and a kind of sensuous power. She creates a wonderful atmosphere of uneasiness and oppression; she can also draw scenes with ironic brilliance: hers seems to me to be a remarkable talent' Antonia White, New Statesman

  • A hairdresser in the West End, Gavin is sensitive, shy and, at 31, a virgin. One night, he is at a penthouse party and, caught between Joan and Minerva, he's suddenly developing rapidly. Over the next fortnight, Gavin begins, at last, to "get it right".

  • May's second marriage to Colonel Herbert Brown-Lacy is turning out to be a terrible mistake. Her children leave home to escape the Colonel, and his behaviour is beginning to become more and more sinister.

  • Home Place, Sussex, 1939. The English family at war... The sunlit days of childish games and familyn meals are over, as the shadows of war roll in to cloud the lives of one English family. At Home Place, the windows are blacked out and food is becoming scarce as a new generation of Cazalets takes up the story. Louise dreams of being a great actress, Clary is an aspiring writer, while Polly, is burdened with knowledge and the need to share it.

  • Home Place, Sussex, 1937. The English family at home... For two unforgettable summers they gathered together, safe from the advancing storm clouds of war. In the heart of the Sussex countryside these were still sunlit days of childish games, lavish family meals and picnics on the beach. Three generations of the Cazalet family played out their lives - with their relatives, their children and their servants - and the fascinating triangle of their affairs...

  • Born in London in 1923, Elizabeth Jane Howard was privately educated at home, moving on to short-lived careers as an actress and model, before writing her first acclaimed novel, The Beautiful Visit, in 1950. She has written twelve highly regarded novels, most recently Falling . Her Cazalet Chronicles have become established as modern classics and were recently filmed by the BBC.She has been married three times - firstly to Peter Scott, the naturalist and son of Captain Scott, and most famously and tempestuously to Kingsley Amis. It was Amis' son by another marriage, Martin, to whom she introduced the works of Jane Austen and ensured that he received the education that would be the grounding of his own literary career. Her closest friends have included some of the greatest writers and thinkers of the day: Laurie Lee, Arthur Koestler and Cecil Day-Lewis, among others. Slipstream brilliantly illuminates the literary world of the latter half of the 20th century, as well as giving a highly personal insight into the life of one of our most beloved British writers. This will be one of the most anticipated, and talked about, memoirs of the season.

empty