Tsutomu Takahashi

  • Sidooh T.2

    Tsutomu Takahashi

    Shotaro apprend qu'il va être sacrifié au cours d'un combat truqué, organisé par les « coeurs purs » dans le cadre d'un spectacle donné devant les dignitaires d'Edo. Sa seule chance de s'en sortir est de se battre. Mais en deux nuits, comment le jeune garçon pourrait-il apprendre à manier suffisamment bien le katana pour rivaliser avec un adversaire surentraîné ?

    En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant. Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent.
    Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur. À travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • Sidooh T.1

    Tsutomu Takahashi

    Milieu du dix-neuvième siècle au Japon. Une femme meurt emportée par l'épidémie de choléra qui ravage le pays, elle laisse deux jeunes enfants livrés à eux-mêmes : Shotaro, 14 ans et Gentaro, 10 ans. Suivant les dernières recommandations de leur mère, ils savent que pour survivre, ils devront devenir forts car les faibles sont voués à mourir. Ils se mettent alors en quête d'un maître qui leur apprendra à manier le sabre pour devenir comme leur défunt père, un samouraï. Ces innocents orphelins sont loin de s'imaginer combien le monde qui les entoure peut-être sans pitié envers ceux qui ne savent se défendre...

    En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant. Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent.
    Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur. À travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • Sidooh T.4

    Tsutomu Takahashi

    Désormais membres du bataillon blanc de Kiyozo Asakura, Gentaro et Shotaro se rendent à Edo, où ils ont rejoint les rebelles qui veulent renverser le Bakufu. Alors qu'ils s'apprêtent à partir pour Yokohama, ils sont attaqués de nuit par des hommes du gouvernement. Un baptême du feu sanglant pour le byakurentaï !

    En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant. Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent.
    Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur. À travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • Sidooh T.3

    Tsutomu Takahashi

    Dans l'arène de la résidence des coeurs purs, Shotaro livre un combat difficile contre Asaji, un jeune prodige du combat appartenant à la terrible dorentaï. Malgré son manque d'entrainement, le jeune captif parvient à toucher son adversaire mais affamé, blessé et peu sûr de lui, le jeune garçon sent le piège se refermer. En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant.
    Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame ! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent. Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur.
    A travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • Désormais privés de la couverture de " blanchisseurs " que les rebelles de Mito leur fournissaient avant d'être exterminés par le Bakufu, Kiyozo et les autres membres du Byakurentaï sont contraints d'élaborer un nouveau plan d'attaque pour remplir la mission qui leur a été confiée : couler le " navire noir " que les Américains ont amarré dans le port de Yokohama... - " Graphisme éblouissant " - Manganews En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant.

    Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame ! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent. Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur.

    A travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • Le « navire noir » est en flammes et les membres du Byakurentaï mènent leur attaque avec brio jusqu'au moment où les « étrangers » se mettent à utiliser les armes à feu. Ino est touché par une balle et s'écroule par terre. Il demande alors à Gen de le laisser et de s'enfuir, mais le garçon est furieux et ne compte pas en rester là. Dans un accès de rage, il fonce vers les membres du Bakufu, son sabre à la main.
    Le capitaine Johnson, qui était à bord d'un autre vaisseau, refuse de voir le Byakurentaï couler le « navire noir ». Il donne alors l'ordre de sortir les canons et de faire feu sur le bateau en flammes.

    En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant. Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent. Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur. À travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • NeuN T.1

    Tsutomu Takahashi

    Ils étaient les élus, ils sont maintenant les proies.  Allemagne, 1940. Pour assurer la pérennité du Troisième Reich, treize enfants ont secrètement hérité de l'ADN d'Hitler.  Neun  est  le neuvième  d'entre eux. Mais lorsque le projet est subitement abandonné, il ne peut compter que sur Théo,  un soldat allemand qu'il a pour  tuteur, pour  espérer survivre...

  • NeuN T.2

    Tsutomu Takahashi

    Traqués  par les SS,  Neun  et Theo se réfugient  à  Schprerügen, où ils rencontrent l'un des frères de  Neun,  Acht, et sa protectrice, Naomi.  Mais les SS, sur ordre du terrible  Doktor  U., bouclent la ville. Les quatre fuyards se retrouvent alors pris au piège... 

  • NeuN T.6

    Tsutomu Takahashi

    Après le drame au camp de travail de Steinvitz, Neun se retrouve placé dans un étrange centre, où son pouvoir démesuré fait de plus en plus de victimes. Et si Theo est resté à ses côtés, Naomi, en revanche, compte tout faire pour l'arrêter.

  • NeuN T.4

    Tsutomu Takahashi

    Après que Sechs a poussé Acht au suicide, NeuN, bouleversé, se jure de le lui faire payer. Théo, Naomi et lui rejoignent donc la résistance en Pologne, où ils rencontrent Rebekka, la soeur de NeuN ; le numéro onze. Mais il va leur falloir faire leurs preuves...

  • NeuN T.5

    Tsutomu Takahashi

    Tandis que Theo s'infiltre dans un camp pour aider Slomiana Kula, Rebekka et Neun partent en expédition. Capturés par un homme, ils n'échappent à la mort que grâce au pouvoir de Neun. Il n'en fallait pas plus pour éveiller l'intérêt des nazis...

  • NeuN T.3

    Tsutomu Takahashi

    Theo, piégé par le Doktor U, parvient à sauver Georg, l'un des enfants qu'il menaçait d'exécuter à la place de Neun et d'Acht. Georg leur offre l'asile, mais chez lui, les étranges facultés de Neun se manifestent à nouveau...

  • Satoru vivait tout en bas de l'échelle sociale avant d'accepter le deal de son voisin, un yakuza mourrant : l'achever en lui logeant une balle dans la tête contre 5 millions de yens. Mais le jeune homme réalise vite qu'il a ouvert la boite de Pandore, car d'autres yakuzas ne tardent pas à lui tomber dessus pour son argent...

  • Satoru s'est rendu au clan Dôjô pour remettre une offrande comme le lui avait demandé l'ex-yakuza Segawa avant de mourir. Il y rencontre Daigo, un travesti, avec lequel il prend la fuite après avoir tué plusieurs membres du clan. En route, ils récupèrent Kaiya, le neveu de Daigo, et filent vers la deuxième famille à qui ils doivent remettre de l'argent. Bien accueillis au premier abord, les trois fugitifs ne vont pas tarder à déchanter...

  • Dans les années 80, les parents de Kaze Takashi déménagent pour un quartier tranquille de Tokyo afin de préserver le jeune homme de la mauvaise influence de ses camarades. En classe, Takashi ne tarde pas à se faire de nouveaux amis. Passionnés de rassemblement de motards, ils invitent Takashi à se joindre à la prochaine manifestation... C'est la révélation pour le jeune homme, c'est décidé, il veut lui aussi faire partie d'une bande de motards ! Reste à trouver une moto... !

  • Bakuon Rettô T.3

    Tsutomu Takahashi

    Tokyo, 1980. Les parents de Takashi, très soucieux de l'avenir de leur fils, ont déménagé dans un autre quartier plus tranquille de Tokyo afin de séparer Takashi de ses mauvaises fréquentations.

    Il ne tarde pourtant pas à se faire de nouveaux amis et de l'avis de chacun : "c'est le bled, ici", "un vrai furyô ne peut pas rester toute sa vie dans un endroit pareil". Pour les jeunes gens, les seules distractions qui en valent la peine sont les rassemblements de motards. Vêtus de leur tenue de combat et regroupés en bandes très hiérarchisées, ils s'affrontent dans des courses de motos urbaines aussi impressionnantes qu'illégales !

    Takashi découvrira avec engouement cet univers de chromes et de grosses bécanes, et il est prêt à tout pour en faire partie ! Voilà le timide Takashi, casque sur la tête, propulsé à toute allure sur le macadam tokyoïte ! Furyô manga typique, c'est-à-dire un manga de mauvais garçons, Bakuon Rettô impressionne par son style de dessin au graphisme nerveux restituant à merveille une ambiance digne des meilleurs romans noirs.

  • Bakuon Rettô T.2

    Tsutomu Takahashi

    Takashi a maintenant adopté le look des groupes de motards et son intérêt pour ce style de vie ne faiblit pas. Mais pour l'heure, il se prépare à passer l'examen d'entrée au lycée d'Ebisu. S'il est reçu, il aura peut-être la chance d'être dans le même établissement que son amie Shôko. C'est alors que les anciens de la bande des Zeros informent le groupe de Takashi qu'un photographe de presse viendra prendre en photo les Zeros prochainement !

  • Dans le tome précédent, suite à ses écarts, Takashi se retrouvait face aux autorités. Ce cinquième volume s'ouvre sur l'interrogatoire qu'il subit. Officiellement, dans la nuit de mardi, Takashi ne faisait rien. Il était chez lui. Le policier le met en garde : il ferait mieux de ne pas faire le malin. La suite de leur entrevue s'annonce plutôt musclée...

  • Grâce à un magistral coup de bluff, Kasuga a réussi à convaincre l'ex-Premier Ministre Jun Izumi de rejoindre les rangs de son gouvernement parallèle.
    Mais il ignore qu'au service du député Daiki, le puissant et terrifiant médium Koji Kubo continue à mener l'offensive sur le plan astral !
    Ses attaques sont sur le point de faire une première victime : le fils aîné de Kasuga en personne : Hajime...

  • Suite à son coup d'éclat de Fukushima, le Premier Ministre Kasuga est interviewé dans une émission nocturne à succès. Mais lors d'une coupure de publicité, il découvre médusé un flash d'information textuel annonçant l'hospitalisation d'urgence de Jun Izumi ! Immédiatement, il comprend que c'est un coup de Koji Kubo. Ce qu'il ignore encore, c'est que Jun Izumi n'est pas le seul à avoir été affecté par cette attaque-surprise... !

  • Ça y est, Kubo vient d'entamer son assaut final ! Malgré la vigilance et les efforts désespérés de Riyon, le malfaisant médium a finalement réussi à frapper le Premier ministre Kasuga, lequel s'est effondré en crachant du sang au moment où Sohachi Suzumoto rendait son dernier souffle... Heureusement, Kasuga a survécu. Mais cet épisode l'a convaincu d'une chose : il faut impérativement se débarrasser de Kubo au plus vite. Sinon, c'est l'avenir du Japon tout entier qui risque de se trouver en péril !

  • En l'honneur de Maniyon et de Ninii, un grand rassemblement de motard a lieu ! Le plus grand jamais réalisé auparavant ! Etrangement, les motos et la police routière ne les poursuivent pas ! Il semblerait que cette procession soit tolérée ! Alors que tout se passe pour le mieux, les "red emperor" font leur apparition et viennent chercher la bagarre !

  • Le rituel d'entrée chez les « Zeros » est devenu une démonstration de violence. Accompagné par Takashi, Kobayashi, qui rêve de rejoindre les « Zéros » en fait la douloureuse expérience. C'est le moment pour Takashi de réfléchir sur la manière d'agir de Bondo (de plus en plus extrême )et par la même occasion de repenser sa façon d'appréhender les « Zéros ».

  • Bakuon Rettô T.4

    Tsutomu Takahashi

    Depuis l'affrontement entre les Zeros et les Gokus, Takashi s'est rapproché de Yukô, l'une des serveuses du bar où la bande se réunit. Malgré les sentiments qu'il éprouve encore pour Shôkô, Takashi accepte finalement de rejoindre la jeune femme à la mer pour passer une journée avec elle... !

empty