Alice

  • Dix petits garnements

    Amélie Callot

    • Alice
    • 20 Janvier 2011

    Dix petits garnements PAR CHLOÉ LEGEAY ET YANN GOERLINGER L'album :
    " Dix petits garnements cassent joyeusement la croûte. L'un est gourmand. Neuf prennent la route. Mais qu'arrive-t-il au dixième ? " S'inspirant de la comptine des Dix petits nègres, cet album nous fait vivre les péripéties de dix adorables et espiègles bambins - filles et garçons - qui n'en font qu'à leur tête. Ils disparaissent l'un après l'autre, chacun à son tour en deux temps, pour des raisons diverses (soit il s'est blessé, soit il s'est endormi, soit il s'est sali, soit il a eu peur, etc.). On a la surprise de découvrir ce qui va arriver au prochain petit garnement et on s'amuse à deviner lequel va partir à son tour, jusqu'à la surprise finale ! On craque immédiatement devant les frimousses coquines et les rondeurs des enfants. Un superbe album plein de vie, de dynamisme, d'humour et de tendresse. Le grand format de l'album permet de se régaler à chaque page comme au théâtre. Chloé Legeay, qui nous a déjà émerveillés avec Un livre ça sert à quoi ?, confirme son immense talent d'artiste et sa finesse d'observation avec ce second album. Un bijou !

    Les auteurs :
    Licenciée en Arts plastiques de l'Université de Strasbourg, Chloé Legeay est une jeune Française pleine de projets. Également diplômée de l'École de Recherche graphique (ERG) de Bruxelles, où elle réside actuellement, elle a, à son actif, plusieurs projets pour divers festivals, revues et sites internet. Son rêve de créer des albums pour enfants s'est réalisé avec sa première oeuvre publiée chez Alice Jeunesse, Un livre ça sert à quoi ? Sur une idée de l'éditeur, Yann Goerlinger a écrit, pour les Dix petits garnements, une comptine originale en dix tableaux, ménageant une chute inattendue.

  • Le plus beau des cadeaux

    Amélie Callot

    • Alice
    • 23 Septembre 2010

    A lui seul, ce superbe album nous montre tous les visages de l'amour : l'amour qu'on rêve, qu'on partage, qu'on accepte, qu'on veut garder pour soi ou donner à tous, l'amour qui s'en va, celui qui reste pour toujours, l'amour qu'on attend, qu'on protège, qu'on câline... Sans mièvrerie, mais avec beaucoup d'humour et de tendresse, Amélie Callot nous peint toutes les visions de l'amour. Le symbole universel du coeur en tant que signe d'amour est présent à chaque page mais de manière fantaisiste et souvent très originale : des poissons dans l'océan, des nuages, des papillons, des notes de musique... À offrir à tous les amoureux... et ceux qui veulent le devenir !

  • Monsieur Chut

    Amélie Callot

    • Alice
    • 20 Mars 2008

    Que se passe-t-il quand un enfant fait une bêtise et n'ose pas l'avouer ? Il risque de recevoir la visite de Monsieur Chut ! Cette petite créature malicieuse et encombrante ne disparaîtra pas avant que l'héroïne de l'album, lassée de dissimuler les catastrophes engendrées par son nouveau compagnon, ne craque et avoue tout à sa maman !
    À travers les (més)aventures de Lily Rose, nous découvrons avec amusement la mauvaise conscience qui envahit les enfants qui essaient de cacher leurs bêtises. Loin d'être moralisatrice, l'auteur nous décrit cette petite fille avec humour et indulgence, dans un univers coloré d'une touche de féérie. On ne peut que craquer pour l'héroïne et on lui pardonne bien volontiers son petit mensonge... Péché avoué, tout à fait pardonné !

  • Paris et ses artistes... Les plus grands peintres y vivent : Modigliani, Picasso, Van Dogen et Henri Matisse y ont leur atelier. Sur leur temps libre, ils fréquentent un cabaret, L'enfer, à la décoration d'opérette.
    C'est dans ce troquet que Monsieur Voltaire se laisse entraîner de mauvaise grâce par son majordome. Il le flaire bien : on essaie de se payer sa tête avec tout ce folklore de carnaval. Et pourtant le Baron Samedi, qui semble être le maître des lieux, a un défi à lui proposer : trois peintres, habitués de son établissement, ont été agressés par leurs créations. Et ce ne sont pas des fantômes qui sortent des tableaux, mais bien des créatures en chair et en os...

  • Monsieur Voltaire doit se rendre à Rome, à la demande de son confrère, Renato Stacato, pour démanteler un étrange trafic de bijoux.

  • On aime lire cette première enquête un peu loufoque de l'inspecteur Voltaire, un chien parmi les chats qui passe étrangement inaperçu. Le côté mi-oriental et mi-égyptien de ces félins fascine le lecteur, et donne de l'élégance au récit et aux illustrations atypiques. On aime aussi l'amitié qui se lie entre les personnages, faussant ainsi la légende de l'entente impossible entre ces deux espèces.

  • Deux enfants d'apparence réservée s'inventent une vie de chat la nuit, où ils peuvent vivre leur passion sous leur vraie personnalité.

  • Une équipe d'archéologue a découvert un nouveau tombeau en Egypte. Mais toutes les personnes qui se sont aventurées à l'intérieur sont décédées. Monsieur Voltaire ne se laisse décidément impressionner par rien et part mener son enquête sur place. Il se retrouvera plongé au coeur d'un deuxième crime qui s'est passé il y a bien bien longtemps et donc les acteurs semblent avoir un peu perdu la notion du temps : Isis, Osiris, Anubis, Io... seront ses interlocuteurs le temps de cette très étrange enquête.

  • Monsieur Voltaire espérait rentrer tranquillement à Londres. Mais une pluie torrentielle le surprend en pleine campagne écossaise. Le voilà obligé de demander l'hospitalité des habitants de Griffanne. La demeure la plus proche est le château de Mistigris. Un château occupé par des chats ! Décidément, le détective les attire tout autant que le mystère. En effet, dans ce château vivaient trois soeurs qui ont aujourd'hui disparu. Le maître des lieux, Lord MacMinet, et son fils Charles ne savent plus à qui s'adresser pour les retrouver. La rumeur prétend que les trois jeunes filles auraient été enlevées par le légendaire chat à neuf queues. Elles l'auraient consulté dans le but d'épouser l'élu de leur coeur, alors que Lord MacMinet s'opposait à leurs mariages...
    Mais Monsieur Voltaire n'est pas superstitieux : un chat à neuf queues, ça n'existe pas !

  • Monsieur Voltaire est un chien détective célèbre. C'est pour cela que Lord Sachat McGouttière a fait appel à ses services pour résoudre une affaire bien étrange : des fantômes hantent le manoir de Gouttière, frappés par une malédiction. Cela aurait commencé il y a plus de cent ans, au lendemain du mariage de Lady Ailein Mc Gouttière et de Fergus Mc Gouttière. Un chien en cavale recueilli au manoir avait accusé la portraitiste engagée pour immortaliser les mariés de lui avoir volé sa boussole et sa carte qui indiquait l'emplacement d'un trésor de pirates. La peintre, irritée, aurait jeté une malédiction sur toute la famille pour se venger...
    Notre fin limier, Voltaire, n'aime guère les chats mais le salaire (un gros paquet de croquettes) est honnête et l'affaire intrigante. Bientôt, il ne tarde pas à faire la connaissance de son premier fantôme. Tour à tour, tous les esprits du manoir vont présenter à notre détective leur version des faits...

empty