Albin Michel

  • Au contraire

    Bastien Contraire

    Une page de PVC sur laquelle est imprimée une forme colorée translucide est intercalée entre deux pages de papier. En déplaçant le transparent, on complète la forme de droite ou de gauche, faisant alors apparaître l'une ou l'autre des images qui représentent ainsi une chose puis son contraire : un même cochon peut être propre, ou sale ; au bout d'un bâtonnet, on peut trouver le chaud de l'allumette ou le froid de la glace. Cette technique reproduit le travail de composition d'une image par superposition de couches, telle celle du pochoir, technique de prédilection de Bastien Contraire.

  • « Pour faire une tarte aux pommes, il faut un pépin de pomme ». Ainsi débute et se termine une histoire sans fin qui s'articule autour d'une spirale. Dans cette boucle narrative, le lecteur avance pas à pas : d'abord, planter le pépin, regarder pousser l'arbre, cueillir les pommes, les mettre sur la tarte...  Le temps, l'attente, la patience sont au coeur du récit tandis que l'image nous raconte en parallèle comment passent les saisons, grandissent enfant et pommier, cuit une tarte, se créent les liens. Autour de ce simple pépin de pomme, une vie entière faite d'amitiés, de rencontres et d'amour, se déroule et s'apprête à se répéter : l'enfant de l'enfant reçoit à son tour un pépin qu'il transmettra bientôt... Alors, la fin devient le début et vice versa.

  • Un petit format tout carton reprend le principe des Intrus mais s'adresse à présent aux tout-petits. Dans cette série thématique, les intrus se cachent désormais dans 11 planches simplifiées de seulement 8 éléments.
    L'esprit du grand livre persiste : on observe, on joue à trouver l'intrus et à rire de sa présence. Pochoirs et gamme couleur vive en demeurent les signes graphiques distinctifs.

  • Un petit format tout carton reprend le principe des Intrus mais s'adresse à présent aux tout-petits. Dans cette série thématique, les intrus se cachent désormais dans 11 planches simplifiées de seulement 8 éléments.
    L'esprit du grand livre persiste : on observe, on joue à trouver l'intrus et à rire de sa présence. Pochoirs et gamme couleur vive en demeurent les signes graphiques distinctifs.

  • Un petit format tout carton reprend le principe des Intrus mais s'adresse à présent aux tout-petits. Dans cette série thématique, les intrus se cachent désormais dans 11 planches simplifiées de seulement 8 éléments.
    L'esprit du grand livre persiste : on observe, on joue à trouver l'intrus et à rire de sa présence. Pochoirs et gamme couleur vive en demeurent les signes graphiques distinctifs.À partir de 3 ans.

  • Les intrus

    Bastien Contraire

    Ces drôles de planches naturalistes cachent une anomalie : un intrus s'est glissé dans la série d'objets, de plantes, de personnages et cherche à se faire passer pour ce qu'il n'est pas ! Bastien Contraire joue ici de l'analogie, principalement des formes et des proportions. Mais aussi parfois des fonctions ou des compétences (homme qui marche/ véhicules à moteurs) : ce qui « casse le jeu » d'un côté, apporte la farce, de l'autre.

empty