Alice

  • Superlumineuse

    Ian de Haes

    • Alice
    • 4 Octobre 2018

    Nour est née superlumineuse. Elle adore sa lumière qui la rend si spéciale, si incroyable ! À son entrée à l'école, elle est le centre de toutes les attentions.
    Mais très vite, les moqueries arrivent. Briller, ce n'est pas du tout extraordinaire ! Nour voudrait disparaître, elle se cache, et petit à petit, la flamme qui brille en elle s'atténue. Pourtant, sa lumière a bel et bien le plus beau des pouvoirs...

  • Quand il est contrarié, Simon entre dans de grosses colères qui se matérialisent en des animaux féroces. Tellement féroces que plus personne ne veut jouer avec lui. Du coup, Simon se sent seul et ses colères ne diminuent pas pour autant. Il va devoir trouver une solution...

    Un très joli album qui aborde de façon explicite les grosses colères des enfants et leur sentiment de frustration quand elles finissent par les isoler.

  • Dans la classe de Monsieur Vanderelst, les e´le`ves tiennent un carnet de bord. Chacun.e a` son tour peut y raconter sa journe´e. C'est ainsi qu'on de´couvre qu'Adam, le petit cai¨d de la classe, me`ne la vie dure aux autres, et surtout aux filles.
    Mais, un matin, sans qu'on comprenne pourquoi, Adam devient Lili et personne, a` part lui, ne s'en rend compte.
    Force´ment, la vie va devenir un peu plus complique´e pour lui.
    Un texte ou` le fantastique, la pre´histoire et le quotidien ne font plus qu'un, qui offre une re´flexion sur les ro^les assigne´s a` chacun et chacune et sur leur e´volution a` travers les mille´naires. Pour cette cre´ation, le The´a^tre des 4 mains a tisse´ une nouvelle e´criture a` partir de paroles d'enfants recueillies dans des e´coles primaires multiculturelles. Qu'est que cela repre´sente d'e^tre garc¸on ou fille ? A` l'e´cole, dans la socie´te´ ?

  • La nuit est comme une toile, qui s'habille de 1000 couleurs quand on l'observe attentivement. Elle est comme une flaque dans laquelle on peut sauter, comme une robe qui nous entraîne dans une danse, comme une écharpe qui nous réchauffe, une couverture qui nous endort.

  • Dans un village au fond des bois, les gens vaquent à leurs occupations. Rien ne pourrait perturber leur calme et leur tranquillité. Sauf peut-être un tremblement de terre sur la place du village. Ça y est, ils sont inquiets.
    Et, soudain, le gros rocher au milieu del a place se met à bouger et s'extirpe du sol. Voilà un géant qui apparaît, terrifiant les habitants. Il détruit tout en s'en allant, laissant les villageois affronter toute une panoplie d'émotions et de sentiments.

  • Antoine ne connaissait pas Saint-Nicolas. Malheureusement, il sait par contre qu'il n'est pas le plus sage des petits garçons. N'ayant aucune chance de recevoir de cadeau cette année, il décide d'aller se servir lui-même dans la pile de jouets que le grand Saint distribue au magasin. C'est alors qu'une grande main se referme sur son bras... Une jolie « morale » pour ce texte sur Saint-Nicolas qui nous rappelle qu'il y a du bon et du mauvais en chacun de nous, le tout servi par des illustrations qui mettent des étoiles plein les yeux.
    On adore le petit clin d'oeil à La petite vieille du rezde- chaussée.

  • Après Saint-Nicolas, c'est qui celui-là ?, Ian et Charlotte nous racontent l'histoire de l'autre personnage phare du six décembre. Le Père Fouettard, ici dans une version colorée et attachante, fan de poneys et homme-à-tout-faire de Saint Nicolas, ne vous laissera pas indifférent.

    C'est vraiment pas de chance : une pile de cadeaux s'est effondrée sur Père Fouettard, qui en a perdu la mémoire. Heureusement, Antoine et Arthus sont là pour lui expliquer ce qu'il doit faire. Père Fouettard coopère avec plus ou moins de bonne volonté mais n'a qu'une envie : qu'on le laisse aller faire du poney.

  • Un petit papillon est ne´ ce matin. Tous les animaux qu'il croise lui parlent du temps : des jours, des mois, des anne´es de leur existence, de ce qu'ils ont fait et de ce qu'il leur reste a` faire. Le papillon ne comprend pas, lui qui n'a que quelques heures. Et puis, lui, il n'a pas le temps, il veut tout de´couvrir, tout vivre...

  • Imagine

    ,

    • Alice
    • 17 Avril 2014

    Oriane a un doudou super, un hippopotame, avec qui elle a déjà vécu plein d'aventures fantastiques. Sauf que, depuis ce matin, son doudou est tout mou ; il ne réagit plus. Plus moyen de traverser l'océan en avion ou d'assaillir un château fort. Son doudou ne semble plus vouloir se lancer dans de nouvelles péripéties. La petite fille va demander conseil auprès de sa maman, de son papa, du soleil, d'un vrai hippopotame... Aucun n'est en mesure de l'aider. Dépitée, Oriane reste seule sur un banc, quand un monsieur la voit et, touché par sa tristesse, va lui apprendre un truc qui permet de rendre n'importe quelle chose vivante. Il demande à la petite fille de fermer les yeux...

  • Et toi, ta famille ? Nouv.

    Dans une cour de re´cre´ation, les enfants s'appre^tent a` jouer a` un jeu universel : à papa et maman. Oui, mais voila`, tout le monde n'a pas un papa et une maman... Alors, tout en discutant de leur situation familiale respective, les enfants vont adapter les re`gles d'un jeu vieux comme le monde a` leur e´poque et leur re´fe´rent...

empty