Joelle Ody

  • Depuis des décennies, Hans Silvester séjourne longuement en Éthiopie dans la vallée du fleuve Omo, l'accueillant et redoutable berceau de l'humanité. Le talentueux photographe en a ramené quelques-uns de ses plus beaux livres. Fasciné par la beauté de l'ethnie hamer où, des mois durant, les femmes restent seules au village pendant que leurs maris transhument avec leurs troupeaux, il s'est attaché à saisir leur inégalable grâce. De longue date passionné par l'architecture et les habitats singuliers, il marie ici leur beauté rayonnante à la sobriété délicate de leur habitat tout en bois flottés.
    Un hymne à la beauté du monde.
    Fin août, une exposition à Visa pour l'image (Perpignan) accompagnera la sortie de livre.
    Préface de Joëlle Ody.

  • Ils s'appellent Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson, Gilles Caron, John Olson ou Donald McCullin. Des maîtres de la photo de terrain, dans un monde en état de choc. Ici, un inédit en couleurs (Doisneau) en Mai 68 ; là, le tableau cruel des GI's blessés au Viêtnam ou déjà gisants, entassés sur un blindé. Le document cingle l'Amérique au coeur. Ces photographes sont les piliers, les acteurs et les grands témoins de cet ouvrage. 1968 ne se limite pas aux pavés de Mai, entre fièvre et utopie. Ils sont partout. D'abord dans l'euphorie des Jeux olympiques où Jean-Claude Killy rafle trois médailles d'or, et dans l'agonie du Printemps de Prague qui sonne le glas d'une autre révolution, vraiment libératrice, à l'Est. Ils sont là où tombe Martin Luther King, le pasteur des droits civiques et quand Bobby Kennedy, l'héritier du « clan », est abattu en pleine marche triomphale vers la Maison Blanche. Bien sûr, il y a des sourires : dorés sous l'objectif de Jean-Marie Périer, photographe de la Dolce Vita, plus retenus quand Jackie, veuve de JFK, épouse l'armateur grec, Aristote Onassis... Pour ponctuer de justes mots ces images fortes, puissamment mises en page, de grands noms : Jean-Claude Carrière, Irène Frain, Philippe Labro, Michel Drucker, Jean-Claude Killy entourent Patrick Mahé, maître d'ouvrage.
    Avant-propos inédit de Serge July.

empty