• Pour consacrer le grand retour dans l'univers équestre de la monte dite « dans les fourches » -, voici un livre d'art - le premier jamais publié sur le sujet -, qui offre un parcours complet à travers l'histoire de l'équitation en amazone et bouscule allègrement les multiples préjugés sur les pratiques équestres des femmes au cours des siècles.

    De la mythique guerrière antique, dont le nom est peu à peu devenu celui d'une équitation raffinée à son sommet au XIXe siècle, nous accompagnons l'Amazone dans sa chevauchée historique et artistique - un domaine où elle a su toucher les plus grands, de l'art grec à Velasquez, Rubens, de Dreux, Munnings, Toulouse-Lautrec, etc.

    Retraçant l'histoire singulière de ces cavalières intrépides et agiles écuyères qui ont brillamment tiré parti du défi technique de leur mise en selle, cet ouvrage, richement illustré d'une iconographie souvent inédite et de photographies réalisées par Marc Walter, est aussi un voyage dans le monde de la vénerie et dans l'évolution des modes du costume équestre féminin, dont les formes continuent d'inspirer les stylistes des plus prestigieuses maisons de haute couture.

  • En cette année 2013 où certains rêvent de voir le palais de Saint-Cloud renaître de ses ruines et où nous célébrons le quatre centième anniversaire de la naissance d'André Le Nôtre, grand ordonnateur du splendide parc qui donna son écrin au château de Monsieur, une équipe de passionnés s'est donné pour mission de redonner vie à cette grande demeure historique dans un ouvrage exceptionnel.
    Les vues d'intérieurs d'époque Second Empire de Pierre-Ambroise Richebourg, photographe officiel de la Cour de Napoléon III, rassemblées dans un album unique appartenant au collectionneur Jean-Denis Serena, ont permis à Bernard Chevallier de retrouver, pièce après pièce, une grande partie des objets mobiliers sauvés de l'incendie de 1870. Ces meubles somptueux, ces objets d'art, ces tableaux aujourd'hui placés dans des collections nationales et privées, Marc Walter les a photographiés et mis en relation avec leurs représentations sur les vues de Richebourg : mobilier Louis XVI ou Louis Philippe, commodes de Boulle, cabinets de laque ou d'ébène, consoles en bois doré, imposant bureau du roi, candélabres, pendules, lustres, bras de lumière, vases en porcelaine de Sèvres ou de Chine, bustes, statues, toiles de maîtres, tapisseries des Gobelins, etc. Des photographies anciennes, portraits et scènes privées, de la famille impériale viennent en contrepoint de ces fabuleux décors, donnant à l'ouvrage un caractère intimiste profondément humain.
    L'iconographie des jardins est elle aussi très variée, mêlant gravures, plans, estampes et photographies contemporaines de Marc Walter.

  • Réalisé par Swan éditeur en étroite collaboration avec l'institution Parqués de Sintra - qui réunit les palais nationaux de Sintra, Queluz et Pena -, avec les directeurs des palais nationaux de Mafra et d'Ajuda et la directrice du palais royal de Vila Viçosa, ce très bel ouvrage est le premier à réunir l'ensemble des palais royaux du Portugal.

    Du vieux palacio de Sintra, singulier mélange d'architectures mauresque et manuéline, résidence d'été de la famille royale portugaise dès le XIIe siècle, à l'élégante sobriété néoclassique d'Ajuda, les palais royaux du Portugal recèlent des trésors insoupçonnés qui écrivent dans le marbre, la céramique et l'or la tumultueuse épopée de leur pays.

    Les auteurs - conservateurs, historiens, architectes, tous éminents spécialistes du sujet - et le photographe Marc Walter ont uni leurs talents pour offrir aux amateurs d'art et d'histoire une promenade culturelle et artistique, historiquement documentée et somptueusement illustrée, au coeur de cet univers polychrome qui fait la spécificité des palais royaux du Portugal.

    Environ 400 illustrations en couleurs.
    Relié plein papier pelliculé, fer à dorer.
    Sous étui rigide illustré.
    Tirage limité à 1 500 exemplaires.

  • Classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1981, le château de Fontainebleau est sans doute la résidence royale puis impériale la plus riche que la France compte encore, tant par l'amplitude historique dont elle témoigne que par l'excellence des décors et des collections qu'elle renferme.
    Aujourd'hui, la fascination qu'exercent le château et son environnement sur leurs visiteurs tient justement dans cette extraordinaire cristallisation de l'histoire et de la création artistique, qui élève l'ensemble au rang de chef-d'oeuvre.
    Toute une équipe de conservateurs du château et de chercheurs ont relevé le défi de rendre compte de cette fabuleuse diversité patrimoniale dans cet ouvrage d'une qualité exceptionnelle. Les somptueuses photographies de Marc Walter viennent soutenir, expliciter et illustrer ces essais, témoignant de l'inépuisable richesse visuelle du château. Ces textes et ces illustrations renouvellent avec bonheur la vision de Fontainebleau pour le plus grand plaisir de ceux qui découvrent la « vraie demeure des rois » autant que pour celui des amateurs à qui le château est déjà familier.

  • Le Palais Garnier est une oeuvre totale, immense, un espace impressionnant dédié à l'éphémère de la musique, de la danse et du décor scénique où l'architecture le dispute à la peinture, à la sculpture et aux arts décoratifs : autrement dit, un chef- d'oeuvre.

    Cette prouesse technique et artistique est la performance d'un architecte de génie qui a su créer un temple révolutionnaire dans la modernité de sa structure, tout autant qu'un édifice fastueux où la pierre s'associe à la richesse des matériaux : l'or, le marbre, le bronze, la mosaïque, le cristal, la soie et le velours...

    Pour redécouvrir cet opéra au style inimitable, où la Renaissance italienne s'adjoint le souffle puissant du baroque, il fallait l'oeil d'un photographe attiré par la somptuosité des matières, par l'incroyable diversité des stucs, et qui mette en valeur mille détails méconnus, afin qu'éclate la démesure artistique, magique, de ce palais du XIXe siècle.

    Environ 450 illustrations en couleurs.
    Relié plein papier pelliculé, fer à dorer.
    Sous étui rigide illustré.
    Tirage limité à 1 700 exemplaires.

  • Cet ouvrage, la première synthèse jamais écrite sur les tapisseries de la manufacture royale des Gobelins au xviiie siècle, est le fruit de recherches approfondies menées par Jean Vittet. Il traite de l'ensemble des tentures produites à l'époque - quarante suites différentes créées en cent ans.

    L'iconographie reproduit en couleur - le plus souvent pour la première fois - un ensemble de tapisseries sélectionnées pour leur état de fraîcheur exceptionnel : pièces de L'Ancien Testament d'Antoine Coypel, du Nouveau Testament de Jean Jouvenet et Jean Restout, de la fameuse Histoire de Don Quichotte et de L'Iliade de Charles Coypel, de L'Histoire d'Esther de Jean-François de Troy, de L'Ambassade turque de Charles Parrocel, des Chasses de Louis XV de Jean-Baptiste Oudry, de L'Histoire de Thésée de Carle Vanloo ou des Amours des dieux de François Boucher.

    Un ensemble de modèles peints décoratifs ou d'esquisses, dont plusieurs cartons d'alentour spectaculaires du peintre de fleurs Maurice Jacques photographiés après la restauration accomplie grâce à un mécénat de la fondation BNP-Paribas, des sièges couverts en tapisserie, des tableaux faits sur métier et des planches gravées des ateliers viennent compléter cette évocation des Gobelins au temps des philosophes.

empty