• Chiens de chasse

    Alain Philippe

    • De boree
    • 18 Octobre 2018

    Quelle race choisir ?
    Les qualités du chien de chasse.
    Comment l'élever ?

    Vous êtes chasseur et vous vous êtes enfin décidé à adopter un chien. C'est une décision que vous avez longuement mûrie au cours de vos veillées du soir.
    Oui, mais voilà, quel chien ? Alors là, vous avez de quoi occuper plusieurs soirées pluvieuses, car des races de chiens, il en existe d'innombrables. En fait, vous appréhendez, pour l'avoir constaté maintes fois, que votre choix d'aujourd'hui devienne une petite catastrophe plus tard.
    De nombreuses races de chiens sont utilisées pour la chasse : des chiens pour les chasses à courre, des chiens d'arrêt, des chiens de rouge, des chiens pour la recherche du gibier, des chiens de déterrage, ... À chacune de ces « tâches » correspond une ou plusieurs races de chiens.
    Ce livre vous explique les qualités de chaque race de chien et vous conseille pour l'éducaton de l'animal.

  • Histoires de grands ou petits gibiers, histoires de bêtes à plumes ou de bêtes à poils... Alain Philippe, journaliste cynégétique, nous livre ici une soixantaine de nouvelles qui rapportent des personnages hauts en couleur, des aventures surprenantes, insolites comme par exemple Johnny Hallyday croisé à la fin d'une partie de chasse en 1978.
    Un régal pour les chasseurs comme pour les non chasseurs, amateur d'une nature authentique.

  • Je suis né en 1943 à Boulogne Billancourt, ville où j'ai passé mon enfance. L'année de mes douze ans, mon oncle Georges nous invite à venir déjeuner, au mois de septembre, dans sa maison de campagne en Beauce. Georges, c'est un chasseur enragé et, dans le courant de l'après-midi, il nous invite, mon père et moi, à l'accompagner. Nous marchons dans un chaume, lorsqu'un perdreau gris se lève, quasiment entre mes pieds. L'émotion intense que me cause son envol fait que je la ressens encore aujourd'hui. Je viens d'attraper le virus de la chasse, virus qui ne me quittera plus tout au long de ma vie. Au fil du temps, me sont révélées les différentes pratiques de chasse. Toutes me passionnent. D'abord la chasse aux chiens d'arrêt, et plus particulièrement celle de la bécasse et de la bécassine. En vacances dans le midi, je découvre, ébahi, la chasse ensorcelante du gibier d'eau, comme la passée et la chasse de nuit, puis, dans le Morbihan, la chasse en punt. Ensuite, la vénerie en forêt d'Orléans, les grandes battues de perdreaux en Beauce, celles de faisans en Sologne, l'approche du brocard l'été en Alsace. Très tôt, je m'investis dans différentes associations. En premier le Club du braque français, où je suis nommé secrétaire général, le tir de compétition, dont le tir au vol, où la encore, je deviens le secrétaire général de notre fédération. De 1973 à 1976, j'écris pour la revue Le Saint-Hubert. Avec mon ami, le vétérinaire Philippe de Wailly, je participe à la publication d'un premier livre sur les braques, suivi d'un autre sur les pointers. Mon activité professionnelle fait que je ne trouve le temps d'écrire qu'une fois installé en Sologne et à la retraite, en 2001. Cette annéelà, Antoine Berton me propose de devenir pigiste à la RNC, revue dans laquelle j'ai toujours la charge du « Carnet » et de la plupart des histoires de chasse. Ces histoires plaisent à Charles-Henri Bachelier, dirigeant du Salon de Rambouillet, qui publie maintenant régulièrement quelques-uns de mes textes dans ses revues comme Bécasses-passion, Sanglierspassion, Nos chasses-migrateurs... Je suis devenu, en 2003, le rédacteur en chef de L'Almanach du chasseur et de La chasse en Sologne édités par CPE à Romorantin, qui a fait publier trois de mes livres : Chasse, le bonheur est en Sologne, La trompe et le fouet, Vent de secteur est. Sachez que la majorité des histoires que je vous propose de lire sont des morceaux de ma vie.

  • Ça y est ! Chasseurs, vous vous êtes enfin décidé à adopter un chien. C'est une décision que vous avez longuement mûrie au cours de vos veillées du soir. Oui, mais voilà, quel chien ? Alors là, vous avez de quoi occuper plusieurs soirées pluvieuses, car des races de chiens, il en existe d'innombrables.
    En fait, vous appréhendez, pour l'avoir constaté maintes fois, que votre choix d'aujourd'hui devienne une petite catastrophe plus tard. Et puis, donner une bonne éducation à votre futur compagnon, vous semble complexe.
    Pour vous aider dans cette démarche, nous allons évoquer votre ou vos pratiques de chasse, ce qui déterminera les races les mieux appropriées. Sachez qu'éduquer un chien, c'est très facile en lui donnant un peu de temps. Pour faire cela, il vous suffira d'appliquer quelques trucs et astuces que nous allons vous confier.

  • Histoires de chasse Nouv.

    L'auteur, un grand passionné de la chasse nous raconte quelques histoires de sa vie de chasseur. L'année de mes douze ans, mon oncle Georges de Grouchy nous invite à venir déjeuner dans sa maison de campagne en Beauce. Georges, c'est un chasseur enragé, et, dans le courant de l'après-midi, il nous convie, mon père et moi, à l'accompagner... L'émotion intense que me cause son envol fait que je la ressens encore aujourd'hui.
    Le virus de la chasse, virus qui ne me quittera plus tout au long de ma vie

  • Quand arrivent les prémices de l'automne, lorsque les nuages défilent sans bruit sous la torche laiteuse de la lune, le peuple migrateur s'en va vers des horizons lointains. Ces voyageurs semblent suivre ces nuées qui fuient et qui s'effilochent dans le vent, accompagnant nos rêves jusqu'aux confins du monde. Leurs cris, qui s'interpellent la nuit, tissent un réseau mouvant qui les guident vers leur lieu d'hivernage.
    Certaines espèces sont muettes, mais tous symbolisent l'existence d'un peuple sans frontière, qui, d'horizon en horizon, prend discrètement possession de la planète.
    Longtemps, longtemps encore, lorsque les nuages sous les vents propices à l'Est effaceront pour quelques instants la lumière des étoiles, le peuple des migrateurs s'en ira vers des lointains sans limite, nous laissant dans le coeur un vague sentiment d'abandon et de solitude.

  • Il n'y a pas une seule façon d'aimer et de pratiquer la chasse, car la chasse est multiple ! J'ai eu l'énorme chance de rencontrer des personnages d'exception dans le monde cynégétique. Alors, pour mon dixième Almanach du Chasseur, j'ai imaginé, de faire vivre aux lecteurs quelques moments privilégiés dans douze pratiques de nos chasses passion. Pour faire cela, j'ai fait appel à plusieurs spécialistes, connus ou moins connus. Je leur ai demandé de nous conter une journée, une nuit, un moment particulier qui les avait particulièrement marqués, et de nous décrire l'intensité du plaisir qu'ils avaient ressenti dans leur passion.
    Pour moi, le pari est plus que réussi. En lisant leurs textes, je me suis senti transporté dans une palombière, dans une hutte, à la poursuite d'un chevreuil, d'une bécasse, des bécassines, des grives. J'ai couru un cerf, j'ai chassé avec un faucon sur mon poing, je me suis embusqué un arc à la main. J'ai maintenant le regret de ne pas avoir saisi l'opportunité de « tâter » aux quelques pratiques qui me sont inconnues.
    Bien que.

  • Alain Philippe vous propose un livre consacré à la vénerie, la chasse la plus écologique qui soit.
    Très ritualisée, la chasse à courre consiste à faire chasser, par des chiens, des animaux sauvages dans leur milieu naturel, sans intervention de l'homme, jusqu'à leur prise éventuelle.
    Vous pourrez découvrir dans cet ouvrage les chasses ancestrales des grands veneurs de loups, les mésaventures du duc de Beaufort en Poitou, ces rois fous de chasse, les souvenirs de piqueur d'Hubert Collet, les confidences d'un suiveur, les extraits des meilleurs écrits qui ont été publiés, plusieurs histoires vécues, ainsi que la présentation des équipages français. Sans oublier bien sûr, ceux sans qui rien ne serait possible, les chiens.
    Que du bonheur !

  • Alain Philippe, auteur et journaliste cynégétique bien connu des lecteurs nous fait découvrir cette année encore les gibiers, les techniques de chasse, les armes, les munitions et les races de chiens de chasse. Il nous livre des informations pratiques, rapporte des conseils de spécialistes.
    Avec ses treize éditions, l'Almanach du Chasseur est devenu un « rendez-vous de chasse », il s'adresse aussi bien aux chasseurs qu'à ceux qui aiment la nature. À lire d'un trait ou à picorer.

  • Les chansons de films sont souvent l'un des éléments essentiels du succès de celui-ci, mais il arrive aussi que la chanson ait été un tel succès qu'elle en a effacé parfois totalement son support comme ce fut le cas de Strangers in The Night qui occulta totalement D pour danger, le film dont elle est issue. ou Les copains d'abord, de Georges Brassens, du long métrage Les copains ?
    Mais la plupart du temps, les deux sont intimement liés dans la mémoire du public, par exemple, Singin'In The Rain est à la fois le film mythique du Hollywood des années 1950 et la chanson extraite de celui-ci interprétée par Gene Kelly.
    Ce livre se propose de passer en revue les plus grands succès nés du cinéma, qu'il s'agisse de chansons faisant partie intégrante d'un film, ou bien de chansons figurant simplement au générique ou ayant été reprises par la suite. Présenté par décennies et illustrés d'affiches de films et de pochettes de disques, ce livre, s'adressant autant aux amoureux du cinéma que de la chanson.

  • Pour mieux comprendre cette cuisine de la Naturalité, les recettes sont classées selon les techniques utilisées pour respecter un principe de base : cuisiner l'intégralité du produit. Vous découvrirez ainsi comment, par des procédés de séchage, maturation, fermentation, deshydratation, germination, extraction, salaison, cuisson mais aussi infusion, la cuisine de la Naturalité cherche à extraire l'intégralité des saveurs d'un produit.

    Le mortier et L'extracteur sont les héros de cette révolution. L'extracteur joue par exemple un rôle essentiel en offrant des jus savoureux et concentrés qui forment ensuite la base de toutes les sauces. Les épluchures quant à elles servent à des décoctions pour parfumer les bouillons qu'utilise la cuisine pour aromatiser et cuire. Il s'agit toujours de ne rien jeter par respect pour la nature et pour aller chercher des goûts nouveaux.

  • La Franc-maçonnerie a, entre autres, pour but l'étude de la morale, le perfectionnement de l'homme et de la société. C'est pourquoi en France, depuis plus d'un siècle, les obédiences ont mis en place une procédure dite « questions à l'étude des loges » pour réfléchir collectivement sur des sujets touchant à l'éthique, à la justice sociale, aux libertés et toutes questions visant à améliorer la condition humaine... C'est ainsi que nombre de progrès sociaux ont d'abord fait l'objet de débats dans le secret des loges avant d'être concrétisés dans des textes de loi. L'ouvrage recense l'ensemble des sujets qui ont été débattus dans les loges françaises depuis la création de cette procédure. Ainsi apparaît, loin de l'image parfois négative, la facette la plus méconnue de la Franc-maçonnerie : celle d'une société de pensée où, loin du tumulte de la cité, des femmes et des hommes « de bonne volonté » se rassemblent pour penser les conditions d'amélioration de l'humanité, favoriser l'émergence d'un mieux-vivre ensemble et l'évolution de notre société, en ayant comme repères les principes de Liberté, d'Égalité et de Fraternité.

  • Cet ouvrage conçu sous forme de fiches illustrées présente l'intégralité des gestes techniques et soins du référentiel aide-soignant. Il s'adresse aussi bien aux étudiants AS qu'aux professionnels soucieux de pouvoir accéder rapidement à une synthèse efficace des techniques à maîtriser.
    Conforme à la réingénierie des études AS/AP l'ouvrage est découpé en plusieurs parties correspondant aux nouveaux modules de formation du DEAS.

    Chaque fiche propose la technique en images illustrée "étape par étape" avec :
    - les objectifs de la technique à acquérir.
    - les indications ou contre-indications à respecter.
    - la préparation du matériel.
    - le déroulement du soin ou du geste technique.
    - l'évaluation et la transmission.

    > Pour cette 4e édition :
    - Actualisation des techniques et des données en fonction du nouveau programme.
    - Ajout de photos notamment pour la fiche sur la toilette à la douche.
    - En plus 10 vidéos des soins les plus emblématiques sur la chaîne Youtube Elsevier-Masson : la toilette complète au lit la toilette partielle au lit la toilette partielle au lavabo la toilette au chariot douche la toilette à la douche le soin de bouche non médicamenteux la prise et notation des paramètres vitaux : pulsations pression artérielle fréquence respiratoire et température corporelle la réfection du lit vide et occupé l'analyse extemporanée des urines le lavage des mains / Le lavage antiseptique des mains.

  • Ce Mémento a pour ambition de couvrir en un seul volume tout le champ du droit du travail : les bases de la matière (sources, acteurs, liberté professionnelle, égalité, non-discrimination), les rapports individuels (formation, exécution et rupture du contrat de travail et ses suites) et enfin les rapports collectifs (représentation des salariés dans l´entreprise, négociation collective et normes conventionnelles, droit de grève).
    Outil complet de compréhension et de révision de la matière pour les étudiants, cet ouvrage constitue également un support didactique pour les professionnels grâce aux nombreuses références (Code du travail, jurisprudence, bibliographie) qu´il comporte.

  • Femmes de fer nous plongent dans une saga féminine de plus de trois siècles, en suivant les parcours de femmes ayant appartenu à la grande famille lorraine des Wendel.
    Originaire de Lorraine, la dynastie des Wendel a marqué l'histoire économique de la France depuis le début du XVIIIe siècle, dans la sidérurgie et le monde des affaires.
    Les nombreux ouvrages qui lui ont été consacrés ont laissé dans l'ombre les femmes de la famille qui ont pourtant participé peu ou prou à cette aventure industrielle et d'une manière ou d'une autre à l'histoire de la France, de la révolution de 1789 aux guerres mondiales, en passant par les années folles et la Ve République. Très fidèles à leurs racines et à leurs traditions familiales, mais loin des clichés attachés à leur milieu social, elles ont toutes manifesté initiative, courage, volonté et obstination dans leur existence.
    Personnalités d'exception, elles ont répondu à leur manière aux revendications féministes de responsabilité et de liberté de conscience.
    Parmi ces « femmes de fer » :
    - Marguerite, dite Madame d'Hayange, qui fit preuve d'une héroïque obstination à maintenir l'entreprise en vie dans le tumulte de la Révolution, - Joséphine, véritable fondatrice de la Maison de Wendel au XIXe siècle dans laquelle elle initia un programme social unique à son époque, - Andrée, qui fit briller le nom des maîtres de forges à Paris durant l'entre-deux-guerres, - la Maréchale Leclerc de Hauteclocque et Élisabeth Debré, petites-filles Wendel qui firent honneur à la France lors de la Seconde Guerre mondiale.

empty