• En Russie, la réalité politique est bien différente des clichés habituels. Si le pouvoir de Poutine est indéniable, il est très largement assujetti à quelques grandes figures du pays, entre lesquelles les intrigues sont dignes de la cour des Médicis. Des centaines d'heures d'entretiens exclusifs, souvent clandestins, ont permis à Mikhail Zygar de nous dresser un portrait du pays, digne de la série House of Cards.
    Entre les conseillers qui, dans l'ombre, se livrent une véritable guerre d'influence, les seigneurs inamovibles qui, en région, tiennent leurs fiefs, les hommes nouveaux qui se pressent aux marches du pouvoir, Poutine est astreint à un véritable jeu d'échecs. Les rivalités personnelles y sont nombreuses, les alliances, souvent surprenantes, les conspirations, multiples.
    Si le Poutine que l'on imagine volontiers est, par bien des aspects, une vue de l'esprit, celui qui se dessine ici est certainement plus fascinant et peut-être plus terrifiant encore.

  • 1917: The Year that Changed the World est un compte-rendu de l'année de la révolution russe, raconté par ceux qui l'ont vécue, en Russie mais aussi ailleurs. Ce livre publié par un éditeur russe rassemble uniquement des documents de première main : lettres, mémoires, journaux intimes et autres sources de l'époque, accompagnées d'images pour la plupart inédites. Cette entreprise unique appelée Project 1917 est menée par une équipe de journalistes ayant compulsé les archives de presse et de bibliothèque pour rassembler textes, images et vidéos jamais montrées auparavant.

  • Anglais All the Kremlin's Men

    Mikhail Zygar

    @90@@20@"I read this book in one night, truly a page-turner. It leaves a profoundly scary impression: [Putin's court is the] real @18@House of Cards@19@." --Lev Lurie, writer and historian@21@@16@@16@@18@All the Kremlin's Men@19@ is a gripping narrative of an accidental king and a court out of control. Based on an unprecedented series of interviews with Vladimir Putin's inner circle, this book presents a radically different view of power and politics in Russia. The image of Putin as a strongman is dissolved. In its place is a weary figurehead buffeted--if not controlled--by the men who at once advise and deceive him.@16@@16@The regional governors and bureaucratic leaders are immovable objects, far more powerful in their fiefdoms than the president himself. So are the gatekeepers-those officials who guard the pathways to power-on whom Putin depends as much as they rely on him. The tenuous edifice is filled with all of the intrigue and plotting of a Medici court, as enemies of the state are invented and wars begun to justify personal gains, internal rivalries, or one faction's biased advantage.@16@@16@A bestseller in Russia, @18@All the Kremlin's Men@19@ is a shocking revisionist portrait of the Putin era and a dazzling reconstruction of the machinations of courtiers running riot.@16@@91@

  • Premier producteur mondial de gaz naturel, la russie détiendrait un tiers des réserves avérées.
    C'est sous le contrôle de l'etat, son actionnaire majoritaire, que la compagnie gazprom, dont la capitalisation boursière de 343 milliards de dollars avoisine celle de microsoft ou d'exxon mobil, exploite cette manne fabuleuse. trois faits marquants de son histoire récente donnent la mesure des enjeux. le 1â°` janvier 2006; la russie coupe le gaz à l'ukraine. conséquence immédiate : une chute de tension en italie et en france ; l'ue réalise qu'elle dépend à 26 % du gaz russe, la finlande à 100 %, la france à 25 %.
    En mai 2008, dmitri medvedev, le président du conseil de surveillance de gazprom, est élu à la tête de la fédération de russie. en août 2008, lors de la guerre contre la géorgie, la russie entend aussi régler à son avantage le problème du tracé des routes du gaz dans la région caspienne. deux journalistes russes, mikhaïl zygar et valery paniouchkine, se sont risqués à enquêter sur l'empire gazprom passant outre l'avertissement d'egor gaïdar, le premier ministre d'eltsine : "vous comprenez qu'on va vous tuer ?" heureusement, les deux journalistes ont pu continuer leurs investigations et rencontrer les principaux artisans de cette success story.
    Il en ressort un tableau haut en couleurs qui n'est pas sans rappeler un "combat de bouledogues sous un tapis" oú l'histoire de gazprom recoupe celle de la russie quand elle ne l'explique pas. compagnie dont l'ambition déclarée est de devenir une des toutes premières sociétés mondiales, gazprom voudrait, selon son pdg, être vu "comme batman plutôt que comme godzilla". a suivre les auteurs, ce n'est pas pour demain !.

empty