• Entre une mère dépressive, un père qui veut retourner en 1978 et un meilleur ami agoraphobe, Lisa s'ennuie. Elle rêve d'aventures et de liberté. Grâce à son don pour le bricolage et les talents de pirate informatique de son meilleur ami, elle monte un projet fou pour quitter Montréal sans laisser de traces... Ou presque, puisque Jay, une policière en liberté conditionnelle, se lance à sa poursuite...

  • À l'aube de leur vingtaine, trois personnages, Joyce, Noah et un narrateur sans nom, entament une quête de leurs origines. Joyce, issue d'une longue lignée de pirates, va quitter les bords du golfe du Saint-Laurent pour les côtes montréalaises et se lancer dans le piratage informatique ; Noah, fils d'une nomade des Prairies qui a appris à lire sur les cartes routières va, lui aussi tenter de se sédentariser dans la métropole ; le narrateur, quant à lui, est un voyageur immobile. Coincé derrière le comptoir de la librairie dans laquelle il travaille, il n'a de cesse de surveiller le compas-boussole déréglé que lui a légué son père et qui pointe en permanence le petit îlot de Nikolski. Ces trois protagonistes ont beaucoup plus qu'une ville en commun, et ce sont les années, un intrigant livre sans couverture et de folles aventures (réelles ou imaginaires) qui leur feront découvrir l'incroyable symétrie de leurs existences.

  • From the author of Canada Reads winner Nikolski comes a sweet, smart and occasionally surreal romantic comedy, featuring two young friends who could become lovers -- if only one of them hadn't convinced herself that the end of the world is nigh.
    The Randall family was always a little strange. For generations, each member receives a prophetic vision of the apocalypse -- but always on a different date. When the End of Days fails to materialize, yet another Randall goes mad.
    In the summer of 1989, Hope Randall's mother, in an attempt to forestall the latest imminent apocalypse, loads up the Lada and heads west from Yarmouth. After their car dies in Rivière-du-Loup, the mother and daughter put down roots, as yet another day of reckoning comes and goes.
    Mickey Bauermann has never seen the likes of the red-headed wonder that is Hope, whose idea of a good time is spending Friday nights watching David Suzuki reveal the mysteries of science on TV. The Bauermann family has been in the concrete business for generations, but Mickey has other ideas of what he wants to do with his life. For now, he spends every available second with Hope, whose mother has become increasingly unhinged. The teens take refuge in Mickey's bungalow basement, aka The Bunker, where they watch the twentieth century crumble and transform on the small screen.
    But when Hope's destiny as a Randall is revealed by chance -- and by a bomb shelter's worth of ramen noodles -- the time for hiding out is past. For Hope, the only way to deal with the end of the world is to confront it head on. The journey begins...
    From the Trade Paperback edition.

  • Le romancier portatif

    Nicolas Dickner

    • Alto
    • 1 Novembre 2011

    « Le marteau sert à construire des maisons.
    Le télescope, à observer des objets très éloignés.
    La cuillère, à manger de la soupe.
    Le livre sert à créer des cyborgs. »
    Nicolas Dickner

    Depuis 2006, Nicolas Dickner signe dans les pages de l'hebdomadaire Voir la chronique «Hors champ». Il y traite avec humour et (im)pertinence de l'univers sauvage du livre et disserte sur les moeurs des lecteurs et des auteurs. En tout, un peu plus de 200 chroniques ont été publiées. 52 chroniques «à emporter» ont été sélectionnées pour ce recueil dont les bénéfices sont remis à la Fondation pour l'alphabétisation. Le romancier portatif est le cinquantième titre à paraître aux Éditions Alto qui, rappelons-le, ont vu le jour avec la parution de Nikolski... de Nicolas Dickner.

    Cette initiative a vu le jour grâce à la généreuse contribution des imprimeries Transcontinental, du journal Voir et des collaborateurs d'Alto. Pour chaque livre vendu, 7$ sont remis à la Fondation pour l'alphabétisation. À l'achat de la version électronique (PDF et ePub), réalisée avec le partenariat de De Marque, 5$ sont versés à la Fondation.

  • Où l'on apprend à nouer une cravate en 45 secondes, pourquoi les pieuvres ne voyagent pas par FedEx et une forme obscure de danse érotico-aquatique en compagnie de Ringo Starr.

    Une nouvelle inédite de l'auteur de Nikolski et de Tarmac offerte en librairie et au format numérique pour célébrer le cinquième anniversaire d'Alto, la petite maison qui voit grand.

  • Un nouveau record de vente est atteint avec la publication du roman Zacharias Ascaris de la belle et mystérieuse Jane P. Ménard. Pourtant, ce n'est pas la seule particularité de ce livre étrange qui va provoquer une épidémie bien particulière à l'échelle de la planète.

  • « Le marteau sert à construire des maisons.
    Le télescope, à observer des objets très éloignés.
    La cuillère, à manger de la soupe.
    Le livre sert à créer des cyborgs. » Nicolas Dickner Depuis 2006, Nicolas Dickner signe dans les pages de l'hebdomadaire Voir la chronique «Hors champ». Il y traite avec humour et (im)pertinence de l'univers sauvage du livre et disserte sur les moeurs des lecteurs et des auteurs. En tout, un peu plus de 200 chroniques ont été publiées. 52 chroniques «à emporter» ont été sélectionnées pour ce recueil dont les bénéfices sont remis à la Fondation pour l'alphabétisation. Le romancier portatif est le cinquantième titre à paraître aux Éditions Alto qui, rappelons-le, ont vu le jour avec la parution de Nikolski... de Nicolas Dickner.

    Cette initiative a vu le jour grâce à la généreuse contribution des imprimeries Transcontinental, du journal Voir et des collaborateurs d'Alto. Pour chaque livre vendu, 7$ sont remis à la Fondation pour l'alphabétisation. À l'achat de la version électronique (PDF et ePub), réalisée avec le partenariat de De Marque, 5$ sont versés à la Fondation.

  • Tarmac

    Nicolas Dickner

    Les Randall sont une dynastie d'illuminés où chacun croit connaître la date précise de la fin du monde. Héritière de cette lubie familiale et convaincue de l'imminence de l'apocalypse, Ann Randall se réfugie avec sa fille Hope à Rivière-du-Loup, au fin fond des forêts canadiennes. Nous sommes en 1989, l'année où le monde bascule. Hope Randall, dix-huit ans, veut échapper à la folie douce de sa mère. Elle rencontre Mickey, un adolescent qui cherche à fuir, lui aussi, sa propre lignée. Les deux adolescents s'unissent dans le refus de toute prédestination. Dans une odyssée qui les mène à travers le Canada, à New York et au Japon, Hope et Mickey vont apprendre à déchiffrer le sens du nouveau monde qui s'offre à eux, inattendu, loufoque et surprenant. Audacieux et drôle, Tarmac est un roman d'amour, de grands espaces et de liberté, où Nicolas Dickner s'affirme comme le plus singulier talent de la littérature québécoise.

  • Cest à la faveur dune razzia chez un bouquiniste que le narrateur fait lheureuse découverte des quatre tomes de lEncyclopédie du petit cercle. Lorigine de louvrage est inconnue, et le futur encyclopédiste entreprend de remettre les pendules à lheure. Il entraîne le lecteur dans un fascinant périple, sappuyant sur une architecture solidement élaborée.

  • L'auteur de Six degrés de liberté et tout récent lauréat du Prix littéraire du Gouverneur général nous raconte son dernier semestre.

  • Les conseils de lecture de l'écrivain québécois Nicolas Dickner.

  • Recueil des 5 nouvelles offertes lors des 5 ans d'Alto. Cette collection est une façon de dire merci à tous ceux et à toutes celles qui font de l'aventure d'Alto un bonheur quotidien.
    Retrouvez entre ces pages Grotto de Martine Desjardins, Projet Perfecto de Serge Lamothe, DaNse contact - TV Satelite - CuisiNe familial de Nicolas Dickner, Le coeur de la crevette de Christine Eddie et La roue et autres descentes de Max Férandon.
    Une belle occasion pour (re)découvrir les auteurs du catalogue Alto dans un nouveau format numérique.

empty