• Nancy, la thérapeute désormais seule ; Larry, la rencontre d'un soir ; Daffy, la petite fille malheureuse depuis que son papa a quitté la maison et a refait sa vie en Israël ; Ruth, la femme devenue veuve qui s'interroge sur ces années passées avec un Israélien trop robuste ;
    Tom, le petit garçon pas comme les autres que sa maman cherche à protéger envers et contre son mari, envers et contre les institutions. Qu'ont tous ces personnages en commun ?
    Avec la délicatesse de sa langue, l'auteur va révéler les liens noués entre eux autour d'une forêt américaine, modifiés par l'Histoire ou par les histoires personnelles, par un besoin d'évasion ou par la nécessité de l'exil, par la question du retour au pays natal.
    Après Comme deux soeurs (2016), Rachel Shalita confirme ses talents de conteuse.

  • Comme deux soeurs, Tsiona et Véra s'aiment, se querellent, se réconcilient. L'une, artiste sensible, rêve de Paris et de sa vie bohème ; l'autre, rebelle engagée, du kibboutz et de son idéal communautaire. Si proches, si différentes, les deux femmes assistent à la genèse du futur État israélien. Entre espoirs collectifs et désillusions intimes, leur amitié résistera-t-elle à la marche de l'Histoire ?

  • Ce coffret en série limitée a été conçu spécialement pour les fêtes de fin d'année. Il contient deux romans israéliens précédemment publiés par l'Antilope :
    - Comme deux soeurs de Rachel Shalita, traduit de l'hébreu par Gilles Rozier, publié en janvier 2016 ;
    - La famille Yassine et Lucy dans les cieux de Daniella Carmi, traduit de l'hébreu par Jean-Luc Allouche, publié en avril 2017.

  • Le deuxième tome du manuel de l'hébreu contemporain, tel qu'on le parle et qu'on l'écrit en Israël. Une méthode d'apprentissage spécifi quement conçue pour un public francophone.
    Dans le cadre de la méthode conçue par les auteurs, il vise la deuxième année d'apprentissage.
    Cet ouvrage est une refonte très importante du Tome 2, avec une mise à jour des textes, l'hébreu étant une langue qui évolue très rapidement par enrichissement du vocabulaire et évolution des structures grammaticales.
    16 chapitres organisés par thématiques (vie, société, histoire, arts, civilisation ) en Israël.
    Chaque chapitre comprend :
    - des textes très actuels tirés de la presse, de sites internet, ainsi qu'un texte littéraire ;
    - un vocabulaire hébreu-français adapté aux textes ;
    - des exercices liés à la thématique, comprenant des exercices grammaticaux qui renvoient à un précis grammatical.
    Des tableaux de conjugaison.
    Un précis grammatical important en fi n d'ouvrage.

  • L'hébreu fait partie de la famille des langues sémitiques avec, entre autres, l'arabe, l'éthiopien et l'araméen.
    Remontant à la plus haute antiquité, l'hébreu a connu, au début du XXe siècle, une renaissance exceptionnelle, qui en a fait une langue vivante, moderne. Cette particularité soulève immédiatement la question des rapports que l'hébreu israélien entretient avec son histoire. On distingue couramment plusieurs strates dans le développement de la langue hébraïque. Chacune d'elle se reflète dans la langue parlée et écrite d'aujourd'hui.
    Ainsi, les formes grammaticales sont pratiquement identiques à celles de l'hébreu biblique, tandis que la syntaxe fait apparaître l'influence de l'hébreu michnique. Quant au vocabulaire, il s'est constitué, et continue de le faire, en puisant aussi bien dans l'hébreu biblique, michnique, médiéval que de la Haskala (les Lumières juives). Cependant, l'hébreu israélien n'est pas que le " reflet " de son passé : face à des besoins sans cesse renouvelés, le vocabulaire s'enrichit en exploitant les possibilités de dérivation qu'offre la structure du mot sémitique décomposable en racine et en schème ; il le fait aussi en empruntant directement des mots à d'autres langues.
    On constate d'autre part l'assimilation de constructions syntaxiques propres aux langues occidentales. Ces procédés de nature si variée concourent à faire de l'hébreu israélien une entité totalement homogène et inédite à bien des égards. Enfin, malgré l'extrême diversité des origines et des traditions des gens qui parlent l'hébreu israélien, il semble se dégager une sorte de prononciation " normalisée " dont les locuteurs nés en Israël sont les représentants.
    C'est cette prononciation que nous avons adoptée dans ce manuel. Notre méthode pédagogique s'inscrit dans le cadre des recherches poursuivies à l'Université hébraïque de Jérusalem sur l'enseignement de l'hébreu comme langue étrangère. Cette méthode tend à favoriser dès le départ chez l'étudiant une attitude active. Si la compréhension et la maîtrise des structures fondamentales de la langue s'acquièrent par de nombreux exercices de substitution et de transformation, la mobilisation immédiate de ces mêmes structures, qui est notre principal objectif, trouve sa réalisation lors d'exercices visant à l'expression libre.

empty