Le théâtre de Maurice Maeterlinck

Le théâtre de Maurice Maeterlinck

Résumé

Maurice Maeterlinck, au même titre que Henrik Ibsen, Anton Tchekhov ou August Strindberg, fait partie des grands dramaturges : tous contribuèrent à transformer la conception du drame. L'influence de Maurice Maeterlinck dans l'histoire du théâtre du XXe siècle s'est exercée à la fois sur le plan théorique et sur le plan pratique. Elle a notamment nourri les recherches de Meyerhold et de Kantor. Aujourd'hui, de Claude Régy à des metteurs en scène de la nouvelle génération, on voit s'opérer la redécouverte de cette oeuvre. Auteur de pièces aussi fameuses que L'oiseau bleu ou Pelléas et Mélisande, Maeterlinck fut une figure emblématique du mouvement symboliste. Son écriture théâtrale ne saurait être dissociée de ses essais que traverse la référence à la pensée mystique et à la tradition ésotérique - une référence centrale chez les artistes symbolistes. Contre le naturalisme, Maeterlinck revendique aussi pour le théâtre la nécessité poétique de tracer le chemin « de ce qu'on voit à ce qu'on ne voit pas ». Cette ouverture à l'invisible est la clef de son univers dramatique - la question du voir, avec ses pouvoirs et ses limites, devient centrale. L'espace de son théâtre n'est autre que cet espace d'où est porté ce regard aux frontières du visible, un espace humain au bord de la mort et où seul importe ce qui traverse les âmes.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782825802816
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 106 Pages
  • Longueur 19 cm
  • Largeur 12 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 114 g
  • Distributeur Interforum

Monique Borie

Monique Borie s'est consacrée, après son agrégation de lettres classiques, à l'approche du théâtre dans la perspective des sciences humaines, surtout de l'anthropologie. Dans son enseignement à l'Institut des études théâtrales de l'université Sorbonne Nouvelle, elle a ouvert des champs de recherche dans la direction du théâtre et la magie, de la relation avec les autres arts et surtout s'est employée à proposer une nouvelle approche de l'œuvre d'Antonin Artaud, concentrée dans le volume réputé Antonin Artaud et la quête des origines (collection « Sciences humaines », Gallimard). Elle a examiné la place du rituel dans le théâtre contemporain, texte et scène confondus de Samuel Beckett et Jean Genet au Living theatre et de Jerzy Grotowski (Librairie AG Nizet). Son ouvrage de référence, qui a produit une véritable brèche dans l'analyse des rapports du théâtre à l'invisible, est aujourd'hui encore une source constamment citée : Le Fantôme ou le Théâtre qui doute (collection « Le temps du théâtre », Actes Sud).

empty